WeLight devrait récolter une subvention de 1,7 million d’euros pour des mini-réseaux solaires au Mali - PV SOLAIRE ÉNERGIE

WeLight devrait récolter une subvention de 1,7 million d’euros pour des mini-réseaux solaires au Mali

CEI Afrique a annoncé son intention d’accorder une subvention de financement basée sur les résultats (FBR) au développeur de mini-réseaux solaires malgache WeLight pour étendre cinq de ses mini-réseaux PV et en construire quatre nouveaux au Mali.WeLight a lancé ses activités au Mali en 2021 en installant cinq mini-réseaux solaires dans différentes localités du pays. Au total, le développeur de mini-réseaux affirme desservir 1000 connexions, réparties dans quelque 300 foyers pour un total de 1 800 bénéficiaires directs : des écoles et des infrastructures publiques, des points de réfrigération, des systèmes agricoles, des petites entreprises ou des restaurants.
La société a annoncé la création de plus de 3 500 nouvelles connexions. Pour ce faire, WeLight prévoit d’étendre ses cinq mini-réseaux existants et de construire quatre nouvelles installations dans quatre nouvelles localités. L’objectif, d’ici deux ans, sera d’électrifier 50 à 70 villages à travers le pays.

Pour accompagner ce développement, le fonds de développement allemand CEI Afrique a annoncé vouloir mettre 1,8 millions de dollars (1,7 million d’euros) sur la table dans le cadre d’une subvention de financement basée sur les résultats (FBR). « L’attribution de la subvention RBF est subordonnée au respect de certaines conditions suspensives convenues entre CEI Afrique et WeLight, qui comprennent, entre autres, l’exécution d’un accord de subvention. La subvention RBF sera décaissée une fois les nouvelles connexions électriques terminées », précise CEI Africa dans un communiqué.
Depuis sa création en 2021, CEI Afrique a attribué quelque 28 millions d’euros pour aider les développeurs de mini-réseaux solaires via le FBR. En plus d’un accompagnement financier sous forme de sécurisation à moyen terme, l’institution fournit une assistance technique aux projets lauréats. C’est la société de gestion GreenMax qui est en charge des financements basés sur les résultats. De son côté WeLight revendique, en plus de ses mini-réseaux au Mali, l’exploitation de 35 villages à Madagascar où elle a lancé ses activités en 2018. Selon elle, cela représente 6 000 foyers et commerces connectés, soit environ 30 000 bénéficiaires directs.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire