HDF consolide sa position de producteur d’hydrogène vert au Maroc avec le projet “White Dunes” - PV SOLAIRE ÉNERGIE

HDF consolide sa position de producteur d’hydrogène vert au Maroc avec le projet “White Dunes”

La centrale White Dunes, co-développée avec le groupe marocain Falcon Capital, est destinée à produire de l’hydrogène vert parmi les plus compétitifs au monde grâce à l’électrolyse de l’eau alimentée par les énergies solaires et éoliennes. A terme, elle pourrait atteindre une capacité de 10 GW d’énergie éolienne, 7 GW d’énergie photovoltaïque et 8 GW d’électrolyseurs.Le développeur de grandes infrastructures hydrogène et fabricant de piles à combustible de forte puissance Hydrogène de France (HDF Energy) prévoit de prendre une participation minoritaire dans le projet pris und participation dans le projet White Dunes au Maroc afin de le co-développer avec le développeur marocain dans les secteurs de l’agriculture, de l’énergie et de l’eau Falcon Capital. Implantée dans la région de Dakhla dans le sud du pays, la centrale White Dunes est destinée à produire de l’hydrogène grâce à l’électrolyse de l’eau alimentée par les énergies solaires et éoliennes. A terme, elle pourrait atteindre une capacité de 10 GW d’énergie éolienne, 7 GW d’énergie photovoltaïque et 8 GW d’électrolyseurs.
Les deux partenaires ont lancé un processus de levée de fonds pour la première phase, dont l’investissement est estimé à 20 milliards de dirhams marocains (1,8 milliard d’euros). L’objectif est de commencer la construction en 2025, avec une production d’hydrogène prévue pour 2028. « Pour mener à bien ce projet, nous avons consacré près de deux années entières à l’étude de faisabilité. Durant ces deux dernières années, nous avons pu définir un design préliminaire du projet, ainsi qu’un phasage sur une surface globale projetée de 150 000 Ha. Ce design a pu être obtenu notamment grâce à l’installation d’un mat de mesure ainsi que la mise en place d’une étude d’impact environnemental et social préliminaires et ce afin de déterminer les zones sensibles de la faune et la flore dans la région », a indiqué Majid Slimani, président-directeur général de Falcon Capital Dakhla.
Ambitions internationales
« La collaboration avec Falcon Capital Dakhla représente la synergie parfaite entre deux entités complémentaires permettant de produire au Maroc un hydrogène vert parmi les plus compétitifs au monde », estime Damien Havard, président-directeur général de HDF Energy. Cette dernière apportera en effet son expertise technique et financière dans le développement de grandes infrastructures hydrogène à travers le monde, tandis que Falcon Capital Dakhla fera bénéficier de sa connaissance approfondie du marché local et régional.
Déjà actif au Maroc, via le projet de stockage souterrain d’hydrogène en cavité saline Melhy, en collaboration avec la Société de Stockage Marocaine (SOMAS), White Dunes consolide ainsi le positionnement de HDF Energy dans le pays. L’entreprise y voit même « un tremplin pour d’autres projets stratégiques », selon un communiqué. Cotée en Bourse depuis 2021, la société bordelaise poursuit également son déploiement à l’international, avec plusieurs contrats annoncés ces derniers mois. Elle a ainsi contractualisé avec la Zimbabwe Electricity Transmission and Distribution Company (ZETDC) pour une centrale de production de 178 GWh/an  d’énergie renouvelable. L’électricité sera stockée sous forme d’hydrogène vert et sera injectée sur le réseau par l’intermédiaire de la sous-station de Middle Sabi, située à quatre km du site du projet. Toujours sur le continent africain, l’entreprise est également en pourparlers pour développer une centrale photovoltaïque à hydrogène en République démocratique du Congo (RDC).

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire