Reservoir Sun, spécialiste de l’autoconsommation, devient à 100 % filiale de GreenYellow - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Reservoir Sun, spécialiste de l’autoconsommation, devient à 100 % filiale de GreenYellow

L’énergéticien Engie a revendu les 50 % de parts qu’il détenait dans leur entreprise commune, avec l’ambition de continuer à développer seul l’autoconsommation solaire, un marché en très forte croissance en France.L’énergéticien français Engie a annoncé le 16 novembre la revente à la société GreenYellow des 50 % détenus dans leur société commune Reservoir Sun, spécialiste de l’autoconsommation solaire. Selon des informations de l’agence AFP, la transaction serait inférieure à 100 millions d’euros, pour une valeur d’entreprise de 250 millions d’euros.
Lancé en 2018 par Engie et GreenYellow, Reservoir Sun, qui compte 80 salariés, est spécialisé dans les projets tertiaires & industriels et pour les collectivités, avec un focus sur les déploiements multisites. La société possède une capacité installée ou en cours de construction avancée qui dépassera les 150 MWc pour 350 installations à fin 2023 et dispose d’un pipeline de projets de 1,2 GW. « Au cours des cinq dernières années, Reservoir Sun a développé une expertise solide, acquis un portefeuille client conséquent, et établi une présence territoriale robuste. Ces atouts viendront renforcer la plateforme globale offerte par GreenYellow à ses clients tout au long de la chaîne de valeur énergétique », salue Otmane Hajji, président de GreenYellow.
Pour cette dernière, devenue société du portefeuille Infrastructure d’Ardian en octobre 2022, l’intégration de la totalité de Reservoir Sun à ses activités France s’inscrit aussi dans son processus d’intensification des acquisitions pour accélérer son expansion sur le marché européen. « C’est la plus grosse acquisition de GreenYellow cette année », a précisé Otmane Hajji, qui annonce préparer d’autres acquisitions au Portugal et en Espagne.
Un marché en pleine mutation
Avec ce désengagement, Engie fait de son côté le choix de poursuivre seul son développement dans le solaire décentralisé en l’intégrant dans son offre globale de décarbonation. « Ce nouveau positionnement nous donnera davantage de flexibilité et de synergies internes pour répondre aux enjeux complets de décarbonation de nos clients. Le solaire décentralisé et le stockage restent donc au cœur de notre savoir-faire et viendront compléter nos actions de décarbonation, de performance énergétique et de mobilité décarbonée », assure Frank Lacroix, directeur général adjoint d’Engie en charge des activités Energy Solutions.
Selon le cabinet d’études Xerfi, le secteur de l’autoconsommation par les entreprises est « resté quasiment embryonnaire jusqu’en 2022 » mais « s’apprête à changer d’échelle » avec un parc installé qui « devrait plus que doubler d’ici 2025 puis presque tripler de 2025 à 2030 avec 23 000 unités installées ». Outre les prix élevés de l’énergie, ce marché de l’autoconsommation grande puissance est en effet porté par plusieurs réglementations, portant sur la solarisation des bâtiments tertiaires et industriels de plus de 500 m2, ou encore l’obligation d’installer des ombrières photovoltaïques sur les parkings de plus de 1 500 mètres carrés.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire