OSMOSUN® accélère au Maroc avec le lancement d’une coentreprise aux côtés du groupe industriel marocain PCS - PV SOLAIRE ÉNERGIE

OSMOSUN® accélère au Maroc avec le lancement d’une coentreprise aux côtés du groupe industriel marocain PCS

Crée en 2012 par deux ingénieurs Maxime Haudebourg et Marc Vergnet, la société Mascara, devenue depuis OSMOSUN a pour raison d’être de produire de l’eau potable à partir d’eau de mer ou d’eau saumâtre grâce à l’énergie solaire. Marc Vernet est bien connu dans le monde des énergies renouvelables. Après plusieurs années passées à l’Ademe, où il avait en charge le développement des énergies renouvelables dans les départements et territoires d’outre-mer, il développa l’entreprise qui porte toujours son nom. OSMOSUN est sa dernière invention. La société a été introduite en bourse avec succès en juillet dernier.
OSMOSUN, acteur de référence dans les solutions de dessalement d’eau de mer et d’eau saumâtre par énergie solaire, annonce la création d’OSMOSUN MA au Maroc, coentreprise à parité avec le groupe industriel marocain PCS. Objectif : améliorer la sécurisation de l’eau au Maroc, en renforçant la résilience de l’approvisionnement en eau potable et de l’irrigation !
Le partenariat industriel et commercial entre OSMOSUN® et PCS s’intègre parfaitement dans la stratégie de déploiement d’OSMOSUN sur la région prioritaire de l’Afrique de l’Ouest et du Maghreb. OSMOSUN MA visera spécifiquement à répondre au Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation (PNAEPI), lancé par le gouvernement marocain dans le contexte de son Plan national de l’eau (PNE) conçu sur 2020-2050. Lancé en 2020 pour une période de 7 ans, le PNAEPI a pour ambition d’améliorer la sécurisation de l’eau en renforçant la résilience de l’approvisionnement en eau potable et de l’irrigation, par le biais d’investissements significatifs dans de nouveaux barrages et de nouvelles stations de dessalement. Le pays, qui dispose aujourd’hui de 12 stations de dessalement d’eau de mer, compte tripler ses capacités d’ici 2030 pour porter la part de l’eau potable provenant de l’eau de mer de 11% à 50%. OSMOSUN MA bénéficiera pleinement de la technologie unique d’OSMOSUN® dans le domaine du dessalement solaire ainsi que de l’empreinte locale et l’expertise du groupe PCS dans la gestion d’infrastructures pour compte de tiers au Maroc.
Dessalement solaire
OSMOSUN MA ciblera les projets de dessalement de petites et moyennes capacités pour alimenter en eau potable les zones isolées du Maroc et couvrira à la fois la conception, la fabrication, l’installation, la mise en service et l’exploitation des unités. OSMOSUN MA sera intégrée à hauteur de 50% dans les comptes d’OSMOSUN®. Les moyens alloués à cette filiale seront proportionnels à la croissance de son activité, avec dans un premier temps, l’accès aux ressources existantes des deux entreprises. Quentin Ragetly Président Directeur Général d’OSMOSUN®, commente : « Compte tenu de l’ampleur de la problématique liée au stress hydrique au Maroc, le potentiel du marché du dessalement de l’eau est tout simplement immense. En combinant notre savoir-faire et nos références en matière de dessalement solaire à l’expertise et la renommée de PCS sur le marché marocain, OSMOSUN MA est en excellente position pour bénéficier du large programme d’investissements dans la construction de stations de dessalement d’eau de mer mis en place par le gouvernement et par le groupe industriel marocain OCP, pour lequel PCS a déjà réalisé des unités dessalement. »
 
    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire