L’installation du jour : une toiture solaire pour le centre de loisirs de L’Hermitage - PV SOLAIRE ÉNERGIE

L’installation du jour : une toiture solaire pour le centre de loisirs de L’Hermitage

À L’Hermitage, près de Rennes (35), la toiture de l’Accueil de loisirs sans hébergement (ALSH) de la commune a été équipée de 109 panneaux solaires sur une surface de 182 mètres carrés. Ils produiront 39,5 MWh pour 36 kWc injectés sur le réseau, soit l’équivalent de la consommation de 9 foyers bretilliens.Inaugurée en septembre 2023, la toiture photovoltaïque de 182 mètres carrés de l’Accueil de loisirs sans hébergement (ALSH) de L’Hermitage, l’une des 43 communes de Rennes Métropole (35), a injecté ses premiers kWh dans le réseau. Initié fin 2018 par la société d’économie mixte Energ’iV, qui souhaite solariser un maximum de toitures de bâtiments publics dans le département d’Ille-et- Vilaine, ce projet d’installation a été mis en œuvre par l’entreprise locale Quénéa, à la suite d’un appel d’offres lancé en 2021.
La centrale se compose de 109 panneaux solaires fabriqués par le constructeur allemand Soluxtec. D’une puissance nominale de 330 Wc, les modules sont dotés de 60 cellules monocristallines en silicium, dernière génération (Mono Perc FS), assurant un pourcentage d’efficacité de 19,75 %. « D’après la note de calcul, le rendement est estimé, en valeur moyenne, entre 963 et 1050 kWh par kWc produit », confirme Yann Cariou, agent commercial chez Quénéa.
Installation en vente totale
Pour l’intégration des panneaux solaires au bâti, c’est la solution Komet 840 – un profil acier de toiture spécifiquement conçu par ArcelorMittal Construction – qui a été retenue. Notamment en raison de sa simplicité au niveau de la pose des modules et de sa compatibilité avec le système de fixation RS-R, fabriqué par Joris Ide et choisi par Quénéa. Autre composant de l’installation : un ondulateur Huawei de 30 kVA (kilovoltampère), destiné à transformer le courant électrique continu produit par les panneaux solaires en courant alternatif à usage domestique.
Avec une inclinaison de 15° seulement au niveau du toit, une réorientation négligeable des panneaux de 6° par rapport au sud, et en l’absence d’ombrage spécifique, les pertes sont minimes et l’installation intéressante malgré sa petite taille. Seule ombre au tableau, la longueur de 125 mètres de câbles nécessaires à son raccordement . « La toiture solaire du centre de loisirs de L’Hermitage constitue une installation photovoltaïque en vente totale, directement raccordée au réseau public et donc non sujette à l’autoconsommation », précise Charly Lecoq, en charge du projet chez Energ’iV. Pour la SEM, l’opération représente un investissement de 40 000 euros. Propriétaire de la centrale via une contrat de mise à disposition, elle sera chargée d’en assurer la maintenance et l’exploitation pendant 20 ans. En contrepartie, Energ’iV versera à la commune un loyer modique de 50 euros par an. Quant au tarif de rachat du kWh produit, il a été fixé à 10,89 €/kWh.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire