L’explosion d’une batterie de stockage de 30 kWh détruit une habitation - PV SOLAIRE ÉNERGIE

L’explosion d’une batterie de stockage de 30 kWh détruit une habitation

D’après les éléments de l’enquête, la police penche pour une défaillance technique de la batterie de stockage. La maison est inhabitable et les dommages matériels sont estimés à environ 500 000 €. Le propriétaire de la maison indique que l’appareil est une batterie lithium fer phosphate (LiFePo4).D’après pv magazine Allemagne
Vendredi 6 octobre dernier, un nouvel accident impliquant une batterie de stockage est survenu à Wernges, dans la commune de Lauterbach (Hesse, Allemagne). Vers 14 heures, un dégagement de fumée provenant d’une maison à deux logements a d’abord été signalé au poste de secours de l’arrondissement de Vogelsberg, indique Andre Müller, commissaire du service de police de l’est de la Hesse, à pv magazine.
Lorsque la police est arrivée, les pompiers étaient déjà sur place bien qu’aucun incendie n’ait pu être détecté. « Toutefois, une explosion s’était produite et avait provoqué l’effondrement partiel du mur est du bâtiment, poursuit Andre Müller. C’est une batterie de stockage de 30 kWh, située dans la cave, qui a explosé. D’après les premiers éléments dont nous disposons, l’explosion serait due à une défaillance technique ». pv magazine a également contacté le propriétaire de la maison, lequel n’a pas voulu se livrer à des suppositions quant à l’origine de l’accident. Il a néanmoins confirmé qu’il ne s’agissait pas d’une batterie de stockage de LG ou de Senec, mais d’une batterie lithium fer phosphate (LiFePO4).
Les propriétaires, présents lors de l’explosion, ont pu sortir de la maison avant l’arrivée des secours. Selon les déclarations de la police, il y aurait cependant trois blessés légers : le propriétaire, une autre occupante ainsi qu’un voisin. D’après les éléments à disposition, la police estime les dégâts à environ 500 000 €. La maison est inhabitable en l’état. Les pompiers ont sécurisé la zone dangereuse en la clôturant et ont étayé les parties de la maison qui susceptibles de tomber. En raison du risque d’effondrement, les fonctionnaires de la police criminelle ont eux aussi dû quitter rapidement le bâtiment. Pour des raisons de neutralité, la police refuse toute déclaration sur le fabricant de la batterie.
Au cours de la deuxième quinzaine de septembre, on a déjà dénombré plusieurs accidents impliquant l’incendie de batteries de stockage pour panneaux photovoltaïques. Au total, cinq cas de ce type ont été signalés à pv magazine en Allemagne et en Autriche.
Traduction assurée par Christelle Taureau

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire