Dernière ligne droite pour le projet de la grande centrale de 200 MW de Photosol dans l’Oise - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Dernière ligne droite pour le projet de la grande centrale de 200 MW de Photosol dans l’Oise

Le projet de la centrale solaire de Creil prévoit le déploiement de panneaux photovoltaïques sur 147 hectares d’une ancienne base aérienne militaire dans le département de l’Oise. L’enquête publique a été réalisée en avril et mai dernier et le projet est lauréat de l’appel d’offres de la CRE « centrales au sol ».Photosol a annoncé l’arrivée dans la dernière ligne droite de son projet de parc solaire de Creil dans l’Oise. L’installation photovoltaïque affichera finalement 200 MW (contre les 246 MW envisagés dans le projet initial) et s’étendra sur les quelques 147 hectares d’une base aérienne militaire de 253 hectares en inactivité depuis 2016. La baisse de l’emprise de la centrale a été établie pour protéger les espèces d’oiseaux locales.
Photosol estime à 130 millions le montant des investissements nécessaires à la réalisation du projet. Pour le financement, le producteur indépendant d’énergie (IPP) pourra compter sur la Banque de Territoire et sur sa maison mère, la société de produits pétroliers Rubis, qui avait déboursé 376 millions d’euros pour acheter 80 % de ses parts en 2021.
Les revenus seront aussi assurés à long terme puisque le projet a été lauréat de l’appel d’offres de la CRE, dans la catégorie « centrales au sol » de la quatrième période.
Le parc n’évitera pas un impact assez fort sur certaines espèces locales, notamment végétales et d’oiseau, comme l’a montré le dossier de demande de dérogation à la protection des espèces. Le rapace milan royal, le fraisier vert et la ratoncule naine font l’objet de mesures d’accompagnement spécifiques. Pour les plantes sont prévues des opérations de transplantation et de récolte de graines. Pour le milan royal, l’IPP devra mener (ou financer) des études sur l’espèce à l’échelle du département de l’Oise. Les mesures compensatoires proposées ont convaincu la préfecture de l’Oise qui a validé le projet.
L’enquête relative au projet s’est déroulée du 4 avril au 6 mai dernier et a permis à la préfécture et aux citoyens d’avoir accès aux documents réglementaires du projet, à savoir : les 3 demandes de permis de construire (pour les trois communes concernées, c’est à dire Creil, Apremont et Verneuil-en-Halatte), les déclarations de projet emportant mise en compatibilité des PLU des communes d’Apremont et Creil, les avis des services consultés, l’étude d’impact/résumé non technique auxquels seront joints l’avis de l’autorité environnementale, le mémoire en réponse du pétitionnaire à l’avis de l’autorité environnementale ainsi que la demande de dérogation aux espèces protégées accompagnée de l’avis du conseil national de la protection de la nature (CNPN).
Pour rappel, le Ministère des armées avait annoncé en février 2020 son choix d’attribuer à Photosol le projet de solarisation de sa base aérienne située au nord de Paris, au terme d’un appel à manifestation d’intérêt. L’initiative s’inscrit dans un développement plus large du ministère qui vise à augmenter la capacité solaire en France en mettant à disposition près de 2000 hectares de terrains d’ici 2022 pour y développer des projets photovoltaïques.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire