Le Luxembourg attribue 52,7 MW dans le cadre d’un appel d’offres pour des installations agrivoltaïques - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Le Luxembourg attribue 52,7 MW dans le cadre d’un appel d’offres pour des installations agrivoltaïques

Le ministère luxembourgeois de l’énergie a attribué 52,7 MW dans le cadre d’un appel d’offres pour des installations agrivoltaïques. Bien que les prix finaux de l’appel d’offres n’aient pas été divulgués, le ministère a déclaré avoir pris en compte des facteurs écologiques et agricoles.D’après pv magazine international.
Le ministère de l’énergie du Luxembourg a attribué 52,7 MW de capacité photovoltaïque à 14 projets dans le cadre du premier appel d’offres du pays pour des projets agrivoltaïques. À l’origine, l’appel d’offres devait porter sur 50 MW. Les projets sélectionnés seront répartis dans tout le pays et occuperont une surface totale de 73,5 hectares.
Les autorités ont constaté une grande variété dans l’utilisation des terres agricoles pour les projets photovoltaïques. Les projets lauréats seront déployées sur des prairies utilisées pour la production de fourrage ou d’herbe, des pâturages accueillant des bovins, des ovins, des poulets et des porcs ibériques, ainsi que des terres arables avec une rotation des cultures et un verger accueillant des poules pondeuses.
Parmi les 14 projets sélectionnés, huit intégreront des suiveurs solaires, et un autre consiste en une ombrière d’ombrage.
Bien que le ministère n’ait pas fourni de détails spécifiques concernant les prix finaux de l’appel d’offres, il a souligné que le processus de sélection ne visait pas seulement à obtenir le meilleur prix, mais qu’il prenait également en compte des considérations écologiques et agricoles. Ces considérations comprennent l’amélioration de la qualité écologique de la zone grâce au projet et le maintien de l’utilisation agricole de la zone avec la participation d’un agriculteur actif.
L’un des critères essentiels de cet appel d’offres était la promotion de la biodiversité par le biais des systèmes photovoltaïques. Patrick Witte, du développeur de projets GPSS, qui est directement impliqué dans quatre des 14 projets retenus, a souligné l’importance accordée à l’augmentation de la biodiversité dans ces projets agrivoltaïques.
« Pour la première fois dans l’histoire des appels d’offres photovoltaïques au Luxembourg, cet appel d’offres a été sursouscrit », a déclaré Patrick Witte.
La priorité a été donnée aux systèmes photovoltaïques d’une puissance inférieure à 2 MW et aux différents types d’utilisation, tels que les pâturages et les terres arables.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire