La croissance de l’énergie solaire et éolienne réduit les émissions dans le secteur mondial de l’électricité - PV SOLAIRE ÉNERGIE

La croissance de l’énergie solaire et éolienne réduit les émissions dans le secteur mondial de l’électricité

Selon le cabinet de conseil britannique Ember, l’énergie éolienne et l’énergie solaire sont les seules sources d’électricité dont la production et la part dans le bouquet énergétique mondial ont considérablement augmenté.D’après pv magazine international.
Les émissions du secteur de l’électricité sont restées stables au premier semestre 2023, n’augmentant que de 0,2 % (soit l’équivalent de plus de 12 millions de tonnes de CO2) par rapport à la même période de l’année précédente, selon le cabinet de conseil britannique Ember.
Les réductions d’émissions les plus importantes ont été observées dans l’Union européenne, suivie du Japon, des États-Unis et de la Corée du Sud. Elles sont principalement dues à la diminution de la production de charbon, en particulier aux États-Unis, dans l’Union européenne, au Japon et en Corée du Sud.
Ember a déclaré que l’atteinte du “pic” des émissions fossiles dans le secteur de l’électricité est une étape critique dans la transition vers une économie propre et électrifiée. Le rapport note que l’accélération du déploiement de l’énergie éolienne et solaire sera essentielle pour parvenir à une baisse rapide des émissions au cours de cette décennie.
Ember a déclaré que pour parvenir à réduire les émissions de gaz à effet de serre à 1,5 °C, les gouvernements devaient avant tout tripler la capacité mondiale de production d’énergie renouvelable d’ici à 2030. Au cours du premier semestre 2023, l’éolien et le solaire ont été les deux seules sources d’électricité à augmenter de manière significative leur part dans l’approvisionnement mondial en électricité, passant de 12,8 % l’année précédente à 14,3 %. Cependant, la croissance de leur production a été plus lente par rapport à la même période en 2022, le solaire ayant augmenté de 16 % (contre 26 % au premier semestre 2022).
Au premier semestre 2023, 50 pays ont atteint de nouveaux records mensuels de production solaire, la Chine étant en tête de la croissance de la production solaire, suivie par l’Union européenne, les États-Unis et l’Inde.
L’éolien progresse de 10 % au premier semestre 2023, contre 16 % sur la même période en 2022.
Malgré ces progrès, la production fossile a légèrement augmenté pour compenser le déficit d’hydroélectricité (-8,5 %, soit -177 TWh). Selon Ember, les émissions du secteur de l’électricité auraient diminué de 2,9 % si la production hydroélectrique mondiale était restée au même niveau que l’année précédente.
Toutefois, la baisse de la demande d’électricité a contribué à limiter la croissance des émissions mondiales. En effet, la demande mondiale d’électricité n’a augmenté que de 0,4 % au cours du premier semestre 2023 par rapport à l’année précédente. Ce chiffre est nettement inférieur au taux de croissance annuel moyen de 2,6 % enregistré entre 2012 et 2022. Les économies à haut revenu, notamment le Japon, l’Union européenne, les États-Unis et la Corée du Sud, ont connu une baisse de la demande, ce qui a entraîné une diminution de la consommation de combustibles fossiles. En revanche, l’Inde a connu une croissance de la demande de 3,1 %.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire