Face au développement rapide du type n, les produits de type p pourraient être supplantés à partir de 2025 - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Face au développement rapide du type n, les produits de type p pourraient être supplantés à partir de 2025

L’an dernier, le bon rapport « coût-efficacité » des cellule TOPCon a entraîné un « bond » de la demande en production pour la technologie de type n, à tel point que le cabinet d’analyse TrendForce prédit que les capacités de cellules PERC « pourraient » être progressivement remplacées d’ici deux à trois ans. Toutefois, les experts préviennent qu’un excédent de cellules et modules de type p est susceptible accroître l’écart de prix entre les produits de type n et de type p dans les mois à venir.D’après pv magazine International, ANGELA SKUJINS
Les analyses et données fournies par le cabinet d’analyse industrielle TrendForce, installé à Taïwan, montrent que le rendement de conversion énergétique supérieur des cellules de type n a engendré une hausse « rapide » des capacités en 2022 et stimulé la concurrence sur le marché. Ce qui porte les analystes de TrendForce à croire que les capacités de cellules PERC de type p pourraient être progressivement réduites d’ici à 2025. « À l’heure actuelle, la technologie PERC pour la fabrication de cellules de type p constitue l’un des piliers du marché, affirme le rapport. Cependant, avec la montée en puissance progressive des capacités de fabrication à grande échelle pour des cellules de type n se profile le risque qu’une part substantielle des capacités de technologie PERC soit petit à petit abandonnée au cours des deux à trois ans à venir. »
Les analyses laissent à penser que, à mesure que le silicium de type n gagne du terrain, une pénurie passagère de matériaux et de wafers en silicium de grande qualité adaptés aux cellules de type n n’est pas impossible. « Cela pourrait creuser davantage l’écart de prix entre les wafers en silicium de type n et leurs homologues de type p », indique le rapport, entraînant potentiellement une différence de prix notable entre les deux technologies.
L’offre en polysilicium a aussi son lot de problèmes. Malgré l’« abondance » de l’offre, TrendForce avertit que si la production de cellules de type n continue de grimper, elle pourrait entraîner un excédent de silicium de type p qui accélèrerait la chute des prix.
Risque d’offre excédentaire de wafers de type n
D’après les prévisions de TrendForce, « d’ici à fin 2023, il est prévu que la capacité de production totale de polysilicium atteindra 2 072 millions de tonnes, note le rapport. La production réelle de matériaux en silicium devrait être de 1 483 millions de tonnes, ce qui suffit à couvrir une consommation de panneaux solaires supérieure à 600 GW (pour un taux de consommation du silicium donné de 0,245 t/GW). Ces chiffres sont à mettre en regard d’une demande annuelle d’installation d’environ 370 à 390 GW, soit une offre de silicium clairement excédentaire. » Selon TrendForce, la demande couplée à une production limitée pourrait entraîner des pénuries passagères de silicium de type n, ce qui équilibrerait les prix.
Le rapport indique également que la capacité de production des wafers en silicium devrait atteindre environ 921,6 GW d’ici la fin de l’année, les fabricants réagissant à la ruée vers les cellules de type n en adaptant « rapidement » leurs activités et en augmentant leur production. Cela pourrait également avoir des répercussions sur les cellules de type p. « Avec l’intégration des wafers en silicium rectangulaires qui accaparent une partie de cette capacité, il est possible que certaines dimensions de wafers de type p soient en rupture de stock passagère, rendant impossible la réponse immédiate à la demande, explique TrendForce. Si le déploiement des cellules de type n reste en-deçà des attentes, il y a toujours un risque d’offre excédentaire de wafers de type n. »
Toutefois, selon le rapport, étant donné les retards qu’enregistre le déploiement de la capacité de production des cellules n, il est fort probable que la technologie PERC restera la grande gagnante en 2023. La capacité totale en plaquettes attribuée à l’origine à la technologie de cellule TOPCon de type n devrait atteindre 1 172 GW d’ici la fin de l’année, soit une augmentation de 106 % depuis 2022. « TrendForce a toutefois observé certains retards dans le déploiement réel de la capacité de cellules de type n. Étant donné la différence de prix existant entre les wafers de type n et de type p, la technologie PERC a toutes les chances de conserver sa position dominante sur le marché cette année, même si le taux de pénétration des cellules TOPCon va s’accélérer. »
Traduction assurée par Christelle Taureau

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire