Espagne: Le nouveau mandat de Pedro Sánchez fera la part belle au solaire - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Espagne: Le nouveau mandat de Pedro Sánchez fera la part belle au solaire

L’élection de Pedro Sánchez à la présidence du gouvernement espagnol, entraine l’application de différents accords que le parti socialiste a conclu avec les différentes composantes de la nouvelle majorité. 
C’est en particulier le cas de l’accord intervenu entre le PSOE et le parti « Sumar » qui comporte de nombreuses dispositions en faveur de l’énergie solaire. En 2030 , les énergies renouvelables devront représenter 48% de l’utilisation finale de l’énergie. Pour la production d’électricité, les renouvelables devront représenter 81% du mix dès 2030. L’Espagne vise la suppression des émissions de CO2 en 2050.
L’accord prévoit de promouvoir les énergies renouvelables en simplifiant et rationalisant les procédures, tout en préservant la protection de l’environnement. Les communautés énergétiques et l’autoconsommation collective feront l’objet d’une promotion soutenue.
« Nous modifierons toutes les barrières existantes pour que l’autoconsommation partagée et les communautés énergétiques puissent se développer. »
Dans les futurs appels d’offres lancés pour promouvoir la production d’électricité renouvelable et dans le respect de la réglementation communautaire, un quota spécifique sera réservé aux petites installations renouvelables, celles promues par les entités locales, les citoyens et/ou les coopératives pour la consommation électrique de proximité.
L’accord prévoit également la révision et le déploiement de la stratégie de lutte contre la précarité énergétique, le renforcement des instruments de protection des consommateurs vulnérables comme le doublement des bénéficiaires du « bonus social électrique » qui passeront de 1,5 à 3 millions de personnes . La réhabilitation des logements pour améliorer l’efficacité énergétique sera une priorité.
« Cet accord signifie que nous voulons être une puissance dans le domaine des énergies renouvelables. Nous allons faire une révolution verte parce que nous ne pouvons plus attendre », a déclaré Yolanda Díaz, la dirigeante de Sumar.

    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire