Batteries: pose de la première pierre de la Gigafactory VERKOR à Dunkerque - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Batteries: pose de la première pierre de la Gigafactory VERKOR à Dunkerque

Verkor, aux côtés de la Première ministre et d’autres membres du Gouvernement, a effectué aujourd’hui la pose de la première pierre de sa Gigafactory de production de cellules de batteries électriques bas-carbone et haute performance au service de la mobilité durable.
Un événement notamment rendu possible par la validation de la Commission européenne d’un soutien français de 659 millions d’euros, qui s’inscrit dans le financement de 2 milliards d’euros sécurisé par Verkor en septembre dernier. 
En présence de la Première ministre, Elisabeth Borne, de la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher, du ministre délégué chargé du Logement et président de la Communauté urbaine de Dunkerque, Patrice Vergriete, et du Président du conseil régional des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, Verkor a officiellement inauguré le chantier de sa Gigafactory située à Dunkerque. Cet événement marque la volonté de l’entreprise de traduire rapidement et concrètement sa détermination de bâtir une chaîne de valeur de la batterie européenne, résiliente et durable.
La Gigafactory de Verkor qui sera opérationnelle d’ici 2025, aura une capacité de production initiale de 16 GWh/an. Située dans le port de Dunkerque, elle créera environ 1 200 emplois directs et 3 000 emplois indirects. Ce projet industriel fait de Verkor un partenaire majeur des acteurs de la mobilité et du stockage stationnaire en fournissant des batteries européennes performantes et bas-carbone pour faciliter leur transition énergétique.
La construction de ce site européen de fabrication de cellules de batteries haute densité, performantes et bas carbone, destinées aux véhicules électriques et au stockage stationnaire s’appuie sur le soutien financier de nombreuses parties prenantes.
Pour rappel, en septembre dernier, Verkor a annoncé la sécurisation de 2 milliards d’euros grâce à une Série C de 850 millions d’euros, à un soutien en financement bancaire d’une hauteur de 600 millions d’euros de la part de la Banque Européenne d’Investissement et des subventions nationales d’environ 650 millions d’euros que la Commission européenne a récemment autorisées dans le contexte de l’encadrement des aides d’État à la recherche, au développement et à l’innovation (« l’encadrement RDI »).
La région Hauts-de-France et la Communauté urbaine de Dunkerque financent respectivement 60 millions d’euros et 30 millions d’euros du projet.
Benoit Lemaignan, CEO de Verkor, déclare : « Le choix de Dunkerque ne s’est pas fait par hasard. Nous sentons ici une belle énergie créatrice de l’ensemble des acteurs impliqués dans ce projet qui nous inspire et nous pousse ! Aujourd’hui marque une étape décisive pour Verkor bien sûr mais également pour la transition énergétique européenne et la réindustrialisation de la France. Pourvoyeur de milliers d’emplois, le site Verkor fournira bien plus que des batteries bas-carbone. La pose de cette première pierre concrétise notre volonté d’accélérer la décarbonation des transports en bâtissant une chaîne de valeur de la batterie européenne, résiliente et durable ».
Patrice Vergriete, ministre délégué chargé du Logement et président de la Communauté urbaine de Dunkerque, déclare : « Cet investissement marque une étape importante dans l’implantation du champion français de la batterie électrique sur notre territoire qui créera à lui seul 1 200 emplois directs dès 2025. Symbole de l’attractivité retrouvée du Dunkerquois depuis son officialisation en février 2022, ce projet conforte le modèle de développement que nous portons depuis 2014 pour une industrie du futur décarbonée. » 
Xavier Bertrand, Président de la Région Hauts-de-France, déclare: « L’implantation de Verkor est une très bonne nouvelle pour les Hauts-de-France. Parce qu’elle va créer des emplois bien sûr, mais aussi parce qu’elle constitue une reconnaissance de notre stratégie économique et de notre engagement dans Rev3, la troisième révolution industrielle. Ici, on fabrique des batteries mais pas seulement. Ici on fabrique l’avenir, on fabrique de la confiance, on fabrique de l’optimisme.  C’est le véritable enjeu de cette usine, c’est le véritable enjeu de la transformation économique et industrielle de notre région. Mais c’est aussi celui de la création d’emplois. Et au-delà de l’investissement de 60 millions d’euros pour la construction de l’usine, la Région investit sur la formation. 80 millions pour la seule année 2023 avec notamment un programme original appelé Electro’Mob qui va nous permettre de relever ce défi. Bienvenue à Verkor en Hauts-de-France ».
Ambroise Fayolle, Vice-Président de la Banque Européenne d’Investissement, déclare : « Banque du climat de l’Union européenne, la BEI est pleinement mobilisée afin de promouvoir l’autonomie stratégique et la compétitivité de l’Europe. Après avoir récemment financé plusieurs autres projets dans les batteries électriques comme la gigafactory pionnière de Northvolt en Suède et accompagné Verkor pour le financement de son centre d’innovation, à Grenoble, la BEI est très heureuse de contribuer à la construction de ce nouveau site d’une filière automobile en pleine transformation dans la région des Hauts-de-France. Ce soutien témoigne de notre engagement en faveur de nouveaux acteurs européens qui, comme Verkor, sont appelés à devenir des chefs de file d’un nouvel écosystème de transports individuels propres et décarbonés
De gauche à droite: Agnès Pannier-Runacher, Elisabeth Borne, Benoit Lemaignan et Patrice Vergriete

    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire