Des images satellite haute résolution pour la détection des systèmes solaires résidentiels - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Des images satellite haute résolution pour la détection des systèmes solaires résidentiels

La société américaine Maxar Technologies a utilisé des images satellite d’une résolution de 31 cm à 15,5 cm pour identifier les systèmes photovoltaïques installés sur les toits dans le sud de l’Allemagne. L’entreprise affirme que sa nouvelle approche a permis d’identifier 97,8 % des réseaux solaires avec un niveau de confiance élevé.D’après pv magazine International
Des chercheurs de la société américaine de technologie spatiale Maxar Technologies ont créé un nouvel ensemble de données pour la détection des systèmes photovoltaïques résidentiels en utilisant l’imagerie satellitaire à haute résolution. L’ensemble de données a été présenté dans l’étude “A solar panel dataset of very high-resolution satellite imagery to support the Sustainable Development Goals” (Un ensemble de données sur les panneaux solaires d’imagerie satellite à très haute résolution pour soutenir les objectifs de développement durable), publiée dans scientific data.
« Cet ensemble de données peut être utilisé indépendamment ou en conjonction avec des ensembles de données d’imagerie non satellitaires plus importants pour produire des modèles de détection robustes capables de généraliser à travers les types d’images, ont expliqué les scientifiques. Il pourrait mieux soutenir l’utilisation de l’imagerie satellitaire pour détecter et surveiller rapidement les installations de panneaux solaires à l’échelle résidentielle, ce qui permettrait aux chercheurs et aux décideurs politiques de répondre aux besoins de diverses applications.
La cartographie contient 2 542 systèmes photovoltaïques situés dans le sud de l’Allemagne. Les chercheurs ont expliqué qu’ils avaient choisi cette région en raison de la forte concentration de systèmes photovoltaïques résidentiels et commerciaux. Après avoir acquis des images de la zone, ils ont choisi au hasard trois zones dans la région sélectionnée et ont utilisé un logiciel pour identifier les réseaux photovoltaïques.
Ils ont annoté manuellement les panneaux solaires individuels et, afin de vérifier leur identification, ils ont comparé leurs résultats aux images de Google Earth, qui offre des images à plus haute résolution. Les objets ne comportant potentiellement qu’un ou deux modules solaires, accolés ou séparés, ont été considérés comme des objets sans panneaux, tels que des puits de lumière, des bouches de ventilation et des cheminées.
« Au total, 2 487 objets de type panneau solaire, soit 97,8 %, ont été identifiés avec un degré de confiance élevé, ont comptabilisé les universitaires. Moins de 3,0 % des panneaux solaires ont été identifiés avec un niveau de confiance moyen ou faible ». Selon les scientifiques, ce nouvel ensemble de données peut être utilisé soit pour développer des modèles de détection applicables uniquement à l’imagerie satellitaire, soit en conjonction avec des ensembles de données d’imagerie aérienne par panneaux solaires existants pour soutenir des modèles de détection généralisés.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire