Comment les mini-réseaux solaires peuvent créer de l’emploi dans les zones rurales - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Comment les mini-réseaux solaires peuvent créer de l’emploi dans les zones rurales

Au Sénégal et au Ghana, une nouvelle étude de l’Alliance pour l’électrification rurale estime qu’avec la mise en œuvre de politiques appropriées, le secteur de l’énergie renouvelable décentralisée a le potentiel de créer jusqu’à 40 000 emplois directs d’ici 2030 dans les deux pays.L’Alliance pour l’électrification rurale et la Fondation Konrad-Adenauer ont publié ensemble une étude sur l’emploi dans le secteur de l’énergie renouvelable décentralisée en Afrique. Baptisée « Catalyser la création d’emplois ruraux verts grâce aux énergies renouvelables décentralisées en Afrique de l’Ouest », l’étude vise à estimer le potentiel du secteur à créer de l’emploi.
Le rapport insiste d’abord sur le fait que les solutions d’énergies vertes décentralisées, comme les mini-réseaux et les systèmes solaires domestiques, peuvent constituer des solutions d’électrification abordables et durables.
Côté emploi, l’étude a analysé la situation au Sénégal et au Ghana, où 9,9 millions de personnes n’ont pas accès à l’électricité. Les principales conclusions indiquent qu’au Ghana, le secteur de l’énergie verte décentralisée emploie 2 511 personnes, dont 34 % de femmes et 7 % ayant moins de 25 ans. Au Sénégal, c’est environ 1 500 personnes qui travaillent dans le secteur avec 23 % de femmes et 10 % de jeunes de moins de 25 ans.
L’étude estime qu’avec la mise en œuvre de politiques appropriées, le secteur a le potentiel de créer jusqu’à 40 000 emplois directs d’ici 2030 dans les deux pays.
Même si certains emplois dans la construction et l’industrie manufacturière risquent de diminuer une fois que tous les ménages seront électrifiés, l’étude est optimiste. En effet, des systèmes d’énergie de plus grande ampleur pourraient se développer pour soutenir de nouveaux usages électriques. Par ailleurs, il y aura toujours une demande pour des emplois dans la maintenance et l’exploitation des réseaux électriques.
« Les projets décentralisés ne créent pas seulement des emplois directs, mais ouvrent également la voie à des opportunités d’emplois indirects et induits, en soutenant notamment la croissance du secteur agricole », explique l’Alliance pour l’électrification rurale dans un communiqué, évoquant par exemple les pompes solaires ou les systèmes d’irrigation électriques.
Mais elle affirme aussi que la planification à long terme et les programmes de développement des compétences seront essentiels pour répondre à la demande croissante sur le marché tout en garantissant la création d’emplois durables. L’étude souligne l’importance de politiques globales en matière d’emploi et d’énergie pour soutenir durablement l’accès au travail. « Les gouvernements peuvent jouer un rôle central dans la création d’un environnement favorable au secteur de l’énergie verte décentralisée en mettant en place les bonnes politiques », conclut l’institution.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire