A Massy, BoucL signe une nouvelle opération d’autoconsommation collective de 1,5 MWc - PV SOLAIRE ÉNERGIE

A Massy, BoucL signe une nouvelle opération d’autoconsommation collective de 1,5 MWc

Filiale d’EverWatt, BoucL Energie s’allie au club de rugby local pour lancer une nouvelle opération d’autoconsommation collective à Massy (Essonne). Ce projet de boucle d’énergie partagée s’adresse aux entreprises implantées autour de la zone d’activités de la ville. Avec la volonté d’étendre rapidement son périmètre, pour passer à 3 MWc.Territoire peu solarisé mais très dense énergétiquement, la région Île-de-France constitue un terrain fertile pour le développement de l’autoconsommation collective. À Massy, encore plus qu’ailleurs. Proche de l’aéroport d’Orly, la ville abrite de très nombreuses entreprises et le foncier est déjà artificialisé, principalement en toitures et en parkings. C’est ce qui a conduit, cette année, la SAS BoucL Energie, filiale d’EverWatt, à lancer dans l’Essonne une nouvelle boucle locale d’énergie solaire partagée – comme elle l’a déjà fait à Saint-Martin d’Hères ou Saint-Égrève –, pour les entreprises implantées autour de la zone d’activités de Massy.
« Mené en partenariat avec le club de rugby local, le projet concerne la pose de 7 300 panneaux photovoltaïques pour 3 MWc de puissance installée, annonce Jérôme Owczarczak, directeur général de BoucL Energie, à pv magazine France. Nous avons mis en place le process de préfiguration, en allant voir les entreprises de la zone d’activités de la ville, afin de mesurer quel pouvait être leur intérêt, au regard de la crise énergétique, de bénéficier de l’autoconsommation collective photovoltaïque. Une fois la production modélisée et comparée aux estimations de consommations, l’analyse d’implantation a été réalisée, mettant le projet sur de bons rails. En plus, les élus sont très partants, car nous valorisons leurs zones artificialisées en zones de production d’EnR ; c’est très bien vu de leur part, surtout à mi-mandat… ».
Début des travaux en juin 2024
La communauté énergétique de la première boucle est aujourd’hui créée. Les premiers contrats sont signés. BoucL Energie a déjà rallié une entreprise productrice et trois entreprises consommatrices (LAB. Productions, Moria et Le LoMa), et sécurisé une puissance de 1,5 MWc de puissance installée. Les études techniques sont bientôt terminées ; les consultations pour la maîtrise d’œuvres seront lancées en janvier 2024 et les travaux débuteront, selon Jérôme Owczarczak, au mois de juin prochain.
Le montage juridique et financier est assez simple pour une initiative BtoB : BoucL Energie investira 4 millions d’euros sur la première boucle, en ombrières et en toitures, sachant que la SAS avait levé 34 millions d’euros, en avril dernier, pour l’accélération des boucles d’énergie solaire. Après avoir pris un bail sur les surfaces où seront installées les panneaux photovoltaïques chez les différents types de productions, elle signera un contrat d’achat d’énergie avec les consommateurs et confiera la gestion de la boucle d’énergie partagée à une personne morale ad hoc.
Vu la densité énergétique de Massy – et la législation n’autorisant qu’une zone de 2 km de diamètre pour les boucles d’énergie en milieu urbain –, il est fort probable qu’une deuxième boucle soit mise sur la première, voire une troisième. « On commence sur Massy, mais on envisage déjà de s’étendre aux communes limitrophes de Chilly Mazarin, Wissous, Longjumeau et Antony, pour pouvoir aller solliciter le tissu économique local et rayonner de manière plus large », conclut Jérôme Owczarczak.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire