ZE ENERGY poursuit son déploiement sur le marché porteur du solaire + stockage en France et à l’international - PV SOLAIRE ÉNERGIE

ZE ENERGY poursuit son déploiement sur le marché porteur du solaire + stockage en France et à l’international

Producteur indépendant d’énergie renouvelable proposant un modèle innovant de centrales solaires hybrides combinant « photovoltaïque et stockage » adaptées à l’Europe continentale, ZE ENERGY poursuit son développement en France et à l’international. A un train d’enfer !
En 2023, ZE ENERGY a réalisé 9 millions € de chiffre d’affaires, doublé la taille de son effectif : plus de 30 collaborateurs en fin d’année, accéléré son déploiement en France, en Italie et en Allemagne et inauguré à Gièvres (région Centre Val-de-Loire) sa 2ème centrale hybride. Celle-ci couple des batteries de stockage lithium-ion (7,5 MW) à une unité photovoltaïque (40 878 modules, puissance de 18,6 MWc), pour une production annuelle estimée à 21 000 MWh permettant de répondre aux besoins annuels de plus de 6 600 foyers et représentant l’équivalent de 2083,2 tonnes CO2 évitées. Autant dire que ZE ENERGY développe son activité en cadence, à un rythme effréné. En France, en Italie et en Allemagne, 1 GW de projets sont en cours de développement dont 125 MW en Italie, ce qui représente la consommation annuelle d’environ 300.000 foyers. La finalisation de son 1er  projet en Italie sera d’ailleurs mis en service en mai 2024.
« Les actifs hybrides offrent une meilleure résilience »
Plus de 300 MW de permis de construire ont été déposés par ZE ENERGY pour des projets hybrides «solaire + stockage». ZE ENERGY finalise également la construction à venir d’un projet d’envergure, couplant une centrale photovoltaïque de 78 MWc à un système de stockage d’une capacité de 15 MW.
« Dans un contexte de forte instabilité et de besoins d’investissements massifs dans les infrastructures de transport et de distribution d’électricité, l’année 2023 a confirmé la pertinence du modèle hybride solaire plus stockage et une accélération de son déploiement en Europe et dans le monde. En effet, grâce à leur polyvalence, les actifs hybrides offrent une meilleure résilience dans des environnements économiques et énergétiques changeants, au bénéfice des territoires, des consommateurs et du système électrique dans son ensemble. En France, la réouverture de l’appel d’offres de capacité pour la réserve secondaire est un signal fort, qui montre que le stockage de l’électricité par batteries va prendre une place de plus en plus importante. Ainsi, RTE estime les besoins en flexibilité du système électrique français entre 1 et 20 GW à horizon 2030 », rappelle Mathieu Lassagne, CEO de ZE ENERGY.

    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire