Une startup italienne propose des drones pour transporter les modules solaires dans des endroits reculés - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Une startup italienne propose des drones pour transporter les modules solaires dans des endroits reculés

FlyingBasket a développé un drone capable d’emporter jusqu’à 100 kg de charge utile sur des distances de 2,5 km et jusqu’à 5 kg sur 25 km.D’après pv magazine International
La société FlyingBasket, basée à Bolzano, dans le nord de l’Italie, a lancé un drone capable de transporter des panneaux photovoltaïques. Cette solution est notamment utilisée pour l’installateur d’un parc solaire dans la province chinoise du Gansu. « Un drone peut transporter 360 panneaux solaires par jour et 40 drones fonctionnent en alternance », indique l’entreprise.
FlyingBasket a été créée en 2015 par deux frères, Moritz et Matthias Moroder, qui ont eu l’idée de transporter des panneaux solaires avec des drones alors qu’ils faisaient une randonnée dans les Dolomites en Italie et ont remarqué un hélicoptère apportant de la nourriture à un refuge de montagne.

L’idée de remplacer un hélicoptère par un drone a commencé à prendre forme pour rendre ce service plus durable, efficace et rentable. Au cours des années suivantes, ils ont conçu, développé et testé des prototypes de drones dans une zone montagneuse où les conditions météorologiques peuvent être extrêmement difficiles et les premiers cas d’utilisation ont été testés. Avec à la clé, le lancement en octobre 2023 du modèle FB3, un multicoptère sans pilote doté de huit rotors alimentés par quatre batteries rechargeables, capable de transporter jusqu’à 100 kg de charge utile.
Avec un poids à vide de 70 kg et des dimensions de 1 600 mm x 1 600 mm x 412 mm, le FB3, vendu à 75 900 €, peut atteindre des vitesses de 30 mètres par seconde. Il est capable de voler jusqu’à 2,5 km avec un poids de 100 kg et jusqu’à 25 km avec cinq kg. Sa plage de température de fonctionnement va de -10 °C à 45 °C.
FlyingBasket est actuellement détenu à 10 % par le groupe d’aéronautique et de défense Leonardo et à 25 % sont détenus par Cysero, un fonds de capital-risque promu par AVM Gestioni SGR et Kilometro Rosso, qui a investi dans l’entreprise en mars 2022. Les 65 % restants sont répartis entre les fondateurs et dirigeants de l’entreprise, dont les frères Moroder.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire