Un ingénieur masqué pointe du doigt les erreurs les plus insolites dans l’installation des systèmes PV - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Un ingénieur masqué pointe du doigt les erreurs les plus insolites dans l’installation des systèmes PV

Sur Instagram, un ingénieur brésilien fait sensation dans le secteur du solaire brésilien, au point de s’être attiré 12 nouveaux soutiens parmi les entreprises. Toujours masqué, il s’est donné pour mission de former entreprises et consommateurs aux erreurs courantes à éviter lors de l’installation du PV en toiture.D’après pv magazine Brésil, ALESSANDRA NERIS
La chaîne Instagram « Solar da Depressão » a pour objectif de pointer du doigt les erreurs d’installation les plus représentatives du marché brésilien du PV en toiture. Elle compte déjà plus de 62 000 abonnés et est désormais sponsorisée par 12 entreprises qui cherchent à renforcer la qualité des services fournis par les intégrateurs brésiliens.
Elle présente avec humour les erreurs commises lors de l’installation des systèmes PV, tout en insistant sur l’importance de choisir des entreprises réputées pour leur respect des normes de sécurité et de qualité. Le créateur de la page, qui préfère garder l’anonymat et se fait appeler « L’homme masqué » (O Mascarado en brésilien), a commencé à rassembler des photos et des vidéos d’installations de mauvaise qualité auprès de groupes WhatsApp. Son objectif est d’éduquer les clients à l’importance de choisir des entreprises qui respectent des normes de qualité et de sécurité.

 
À l’occasion de l’événement 360 Solar qui s’est tenu récemment à Florianópolis, « O Mascarado », le créateur de Solar da Depressão, a exposé à pv magazine les raisons qui l’ont poussé à lancer cette chaîne. « J’ai dit à mes clients “Le prix ne fait pas tout, faites très attention car tout le monde n’est pas capable de réaliser un projet photovoltaïque de qualité et de respecter scrupuleusement à la fois les normes techniques et les bonnes pratiques du secteur” », a-t-il affirmé.
Afin de conserver les photos et les vidéos stockées sur son téléphone, il a créé un compte Instragram amateur spécial où il les partage avec ses clients. « J’ai créé ce compte sans avoir de grandes idées en tête, simplement parce que j’avais passé beaucoup de temps à chercher cette vidéo de l’homme qui marche sur les modules. L’idée était juste d’avertir les clients des risques qu’il y a à embaucher des entreprises non spécialisées, explique-t-il. Si votre budget est très inférieur aux prix du marché, soyez très prudent. Je recommande d’étudier les dispositifs que l’entreprise a déjà installés. »
« Le nom Solar da Depressão est le premier qui m’est venu à l’esprit, et lorsque j’ai fait mes recherche, le compte était disponible, alors je n’ai pas hésité, a-t-il poursuivi. Je n’ai pas demandé aux gens de suivre mon compte, je n’ai pas non plus dépensé d’argent pour mettre la chaîne en avant. Tout est arrivé naturellement, de façon tout à fait inattendue. »
Erreurs fréquentes
Presque tous les jours, la chaîne Solar da Depressão reçoit des photos et des vidéos envoyées par ses followers. L’erreur la plus courante commise par les installateurs est de marcher sur les modules pendant l’installation. « Comme je le dis toujours, l’un des plus grands avantages de l’énergie solaire est que les modules ont une garantie de 25 ans. Quand vous marchez sur ces derniers, il est impossible de réparer les microfissures internes, a remarqué l’ingénieur. Lorsque vous essayez de faire jouer la garantie, la première chose que fait l’entreprise est de cartographier le module à l’aide d’une caméra thermique, qui identifie immédiatement l’empreinte de pas ».  À titre d’exemple, le créateur de la chaîne cite aussi le cas d’un onduleur mal installé en dehors d’une résidence, exposé aux intempéries et potentiellement au vol.
La chaîne, lancée en 2020, a gagné son premier sponsor, Canadian Solar, un an et demi plus tard. Son créateur a alors commencé à porter un masque pour garantir son anonymat pendant les interactions en direct, et protège l’identité des installateurs afin de se concentrer uniquement sur la prévention des erreurs dans le secteur du solaire. La page compte désormais des sponsors liés par des contrats annuels, tels que les entreprises JA Solar, Sungrow et Solplanet. Son créateur, un ingénieur détenteur d’un MBA et possédant plus de 15 ans d’expérience dans des projets de grandes infrastructures, est désormais partenaire d’une entreprise d’intégration d’énergie solaire ayant déjà réalisé plus de 11 MW de projets.
« O Mascarado » a listé les principales erreurs qui l’ont poussé à créer la page Solar da Depressão :
1 – Absence de visites techniques avant la conclusion d’un contrat
2 – Installation réalisée sans lire le manuel du fabricant
3 – Apport de corrections aux structures des toits
4 – Absence d’évaluation antérieure de la structure des toitures
5 – Emplacement incorrect des onduleurs
6 – Mauvaise installation des onduleurs
7 – Dispositif CC/CA dans le même panneau/conduit
8 – Manque de planification pour les surfaces de circulation/maintenance
9 – Circulation sur les modules PV
10 – Mauvais choix en matière de technologie d’onduleurs
11 – Installation à un endroit constamment ombragé
Traduction assurée par Christelle Taureau.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire