Tribune/ La technologie à contact arrière en passe de devenir le premier choix de l’industrie photovoltaïque - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Tribune/ La technologie à contact arrière en passe de devenir le premier choix de l’industrie photovoltaïque

Par Baoshen Zhong, président de LONGi. LONGi fait de l’amélioration du rendement la priorité de sa feuille de route technologique. Pour l’ensemble de l’industrie photovoltaïque, atteindre un rendement maximum, à faible coût, grâce à une production en série et une forte acceptation du marché est le principal moteur des investissements du futur.
À « l’ère du térawatt », l’industrie est confrontée à des bouleversements technologiques. Dans les cinq ou six ans à venir, les cellules solaires à contact arrière, connues pour leur rendement élevé et leurs qualités esthétiques, sont appelées à devenir rapidement le premier choix de l’industrie photovoltaïque. Alors que leur part de marché ne cesse de progresser, elles sont sur le point de devenir la technologie dominante dans le secteur des cellules solaires en silicium cristallin.
C’est pourquoi nous avons décidé d’inclure une part substantielle de technologie de cellule solaire à contact arrière dans notre portefeuille de produits. Au premier semestre 2023, nous avons commencé la production en série de nos cellules solaires HPBC (cellules hybrides à contact arrière passivé) et nous avons déjà atteint nos objectifs de rendement et de rentabilité. D’ici fin 2023, nous serons en mesure d’atteindre une capacité de production de cellules HPBC de 30 GW et à l’avenir,  la capacité de production globale de LONGi sera en grande partie dominée par la technologie à contact arrière.
Jusqu’à présent, les principaux défis de la technologie des cellules solaires à contact arrière ont été le faible rendement et la rentabilité. Nous avons non seulement considérablement amélioré la technologie et dans le même temps le rendement de la production en série, mais nous avons également modifié les processus de fabrication et réduit énormément les coûts, permettant ainsi le développement à grande échelle de cellules solaires basées sur la technologie à contact arrière.
Je suis convaincu que les technologies à contact arrière offrent de plus grandes possibilités d’amélioration continue du rendement que les autres technologies.
Je pense même que le potentiel est illimité. Cette technologie a révolutionné l’ère post-PERC (émetteur passivé et contact arrière).
Nous sommes aussi parvenus à ce point grâce à nos investissements sans précédent et constants en R&D. De 2012 au premier semestre 2023, nous avons enregistré un investissement cumulé en R&D de plus de 2,5 milliards d’euros (20 milliards de yuans), ce qui représente la dépense en R&D la plus élevée du secteur. Au 30 juin 2023, 2 525 brevets différents ont été délivrés et approuvés.
LONGi a développé sa propre cellule solaire HPBC (cellule hybride à contact arrière passivé), qui est une technologie à contact arrière alternative, dans laquelle la face avant est exempte de matériaux d’ombrage sous forme de contacts métalliques.  Cela conduit à des améliorations au niveau de la collecte des photons et donc à un rendement de conversion plus élevé. Cette technologie a été développée au fil du temps par l’équipe scientifique de LONGi et a aujourd’hui atteint la viabilité commerciale.
En centrant ses efforts sur les technologies de cellules solaires à contact arrière, LONGi prévoit d’améliorer encore plus sa propre technologie HPBC. Au stade de développement actuel, nos cellules solaires à contact arrière affichent déjà un rendement de conversion de référence de plus de 25 % en production en série.
Grâce à une conception structurelle optimisée, la technologie HPBC améliore considérablement les capacités d’absorption de la lumière et de conversion photovoltaïque, ce qui conduit à une amélioration considérable de la puissance de sortie du module. En novembre 2022, nous avons lancé le module Hi-MO 6,
basé sur cette technologie, avec un rendement moyen de conversion du module qui atteint 23,3 % en production en série.
Par ailleurs, les produits basés sur la technologie à contact arrière établissent de nouvelles normes en matière d’esthétique et peuvent être intégrés dans divers scénarios d’application, en particulier sur le marché déjà florissant de la production décentralisée d’énergie photovoltaïque. Ils offrent une adaptabilité exceptionnelle et, portés par la demande croissante du marché en matière d’esthétique, de performances à long terme et de fiabilité, en particulier dans des conditions climatiques exigeantes, leur succès sur le marché est incontestable.
Baoshen Zhong est le président de LONGi Green Energy Technology Co., Ltd. Expert de renommée dans le domaine des matériaux magnétiques, il mène des travaux de recherche scientifique depuis de nombreuses années. Son travail a été reconnu et distingué par des prix à de nombreuses reprises. Il a entre autres été finaliste du « Top 10 des personnalités économiques de l’année en Chine » (2016),   a fait partie du «Top 10 des personnalités économiques du secteur des nouvelles énergies » (2017), et nommé « Personnalité de l’année du secteur de l’énergie en Chine » (2017).
    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire