Iberdrola prend à témoin les Nations Unies sur son plan d’adaptation au changement climatique

Ignacio Galán a soumis le plan d’adaptation au changement climatique d’Iberdrola à António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies, alors que l’entreprise est reconnue comme « première à agir » lors du sommet sur l’ambition climatique. Un exemple à suivre !
Le président exécutif d’Iberdrola, Ignacio Galán, a soumis le 20 septembre dernier le plan d’adaptation au changement climatique accrédité de l’entreprise au Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, alors que l’entreprise vient d’être reconnue comme leader parmi les « premiers à agir » lors du sommet sur l’ambition climatique dans le cadre de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York.
« Un fossé demeure entre les paroles et les actes »
L’entreprise en pointe en matière d’énergie propre, à l’avant-garde de la transition énergétique depuis deux décennies, est l’une des premières à soumettre un plan en réponse à l’appel lancé l’an dernier par António Guterres aux chefs d’entreprise pour qu’ils passent à la vitesse supérieure. Le plan complet et concret d’Iberdrola répond aux critères rigoureux stipulés par le Groupe d’experts de haut niveau des Nations Unies sur les engagements « net zéro ». Ignacio Galán a incité un plus grand nombre d’entreprises à répondre à l’appel des Nations Unies en créant et en soumettant des plans d’adaptation, les températures à l’échelle internationale ne cessant d’augmenter. Ignacio Galán, président exécutif d’Iberdrola, a déclaré : « Pour réussir la transition vers un modèle énergétique plus propre, il faut que les entreprises mondiales fassent preuve d’ambition et d’engagement. En dépit de progrès significatifs, un fossé demeure entre les paroles et les actes. Nous sommes fiers de faire partie des entreprises ouvrant la voie en matière d’action climatique, mais il est crucial qu’un plus grand nombre d’entre elles créent et soumettent des plans de transition solides. Un an après cet appel à l’action, le temps joue déjà contre nous dans la lutte contre la crise climatique ».
Mettre en place un système électrique entièrement basé sur les énergies renouvelables
Le plan d’adaptation au changement climatique définit les actions ainsi que les mécanismes détaillés qu’Iberdrola mettra en œuvre pour atteindre ses objectifs environnementaux et faire en sorte que son activité contribue à la décarbonisation de l’économie dans son ensemble. Les actions prévues dans la feuille de route sont les suivantes :
• Mettre en place les objectifs ambitieux d’Iberdrola, à savoir atteindre la neutralité carbone pour les scopes 1 et 2 à l’horizon 2030 ainsi que des émissions net zéro avant 2040 pour tous les scopes, y compris le scope 3.
• Des objectifs de réduction des émissions à court et long terme fondés sur des données scientifiques pour l’entreprise et compatibles avec l’objectif de l’Accord de Paris visant à contenir la hausse des températures à 1,5 degré Celcius.
• Un engagement à investir directement dans des projets à fort impact sur le développement durable, en recherchant des synergies avec des objectifs de biodiversité. Iberdrola s’est engagé à un Plan biodiversité à l’horizon 2030. Ce dernier comprend des objectifs visant à garantir que l’activité commerciale n’engendre pas de déforestation nette d’ici 2025 et qu’elle ait un impact positif net sur la biodiversité d’ici à 2030.
• Une stratégie de décarbonisation axée sur la réduction des émissions, visant à mettre en place un système électrique entièrement basé sur les énergies renouvelables, qui constituera le pilier d’un système énergétique décarbonisé.
17 milliards d’euros alloués aux énergies renouvelables
Le Plan de transition climatique est soutenu par un solide plan d’investissement (2023 – 2025) qui engage 47 milliards d’euros jusqu’en 2025 pour promouvoir la transition énergétique. En outre, plus de 27 milliards d’euros sont alloués aux réseaux et aux investissements et 17 milliards d’euros aux énergies renouvelables. L’objectif ? Fournir 52 000 MW de capacité installée renouvelable d’ici la fin de la période (contre environ 40 000 MW en 2022), tout en augmentant la capacité de stockage à plus de 100 GWh. Au cours des deux dernières décennies, Iberdrola s’est profondément transformé, anticipant de 20 ans la transition énergétique pour répondre aux défis du changement climatique ainsi qu’à la nécessité d’un modèle économique propre, fiable et intelligent :
• Iberdrola se positionne comme un leader mondial en termes d’énergies renouvelables
• L’entreprise a fermé toutes ses capacités de production de charbon et de fioul à l’international, soit 17 centrales et environ 8 500 MW entre 2001 et 2020
• 150 milliards d’euros ont été investis dans la transition énergétique depuis 2001, les activités d’Iberdrola ont été étendues aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, au Brésil, au Mexique et en Australie. L’adoption de mesures en faveur du climat a également conduit Iberdrola à multiplier ses actifs par sept, pour atteindre 160 milliards d’euros, et à devenir la plus grande entreprise européenne de services publics et l’une des trois plus grandes au monde en termes de capitalisation boursière. Ignacio Galán a ajouté : « Les entreprises peuvent, et doivent, utiliser leurs leviers et leurs atouts pour jouer un rôle plus central dans la lutte contre le changement climatique. Établir une feuille de route claire, servant de base au contrôle des entreprises, est essentiel pour les efforts de réduction des émissions des entreprises ».
    

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire