Tribune / En finir avec l’électro-centrisme. Vive les calories solaires et renouvelables ! - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Tribune / En finir avec l’électro-centrisme. Vive les calories solaires et renouvelables !

Combien de temps faudra-t-il répéter que dans le photon tout est bon, la calorie et l’électron, et qu’il ne faut pas éclipser la calorie ? Dans l’esprit de beaucoup de décideurs politiques, l’énergie solaire semble devenue strictement synonyme d’électricité solaire, comme le débat énergétique parait se résumer trop souvent, en France, à un débat sur le seul mix électrique. Il est donc indispensable de rappeler que le secteur du solaire thermique existe avec une base industrielle forte en France et en Europe, et qu’il est un atout pour décarboner notre pays et ses territoires.
La chaleur, qui représente, il faut toujours le rappeler, près de la moitié de l’énergie consommée en France, est trop souvent la « grande oubliée » du débat énergétique actuel, alors même qu’elle continue de dépendre très majoritairement d’énergies fossiles importées. Nous devons en finir avec l’électro-centrisme, où les problématiques énergétiques sont abordées par le seul prisme de la fée électricité. La décarbonation de la chaleur est le défi de la décennie et nous devons le relever. A n’être qu’électrophiles, nous ne parviendrons pas à la neutralité carbone dans le bâtiment et l’industrie.
En cohérence, les cadastres solaires que développent les collectivités pour faciliter l’accès au solaire pour leurs concitoyens doivent intégrer l’estimation du potentiel de chaleur solaire, car les toitures et parkings peuvent produire une énergie décarbonée et stockée pour répondre au besoin quotidien d’eau chaude. De même, dans l’exercice de planification des zones d’accélération de production d’énergies renouvelables, que les communes doivent mener d’ici la fin de l’année, le foncier disponible doit être envisagé pour produire de la chaleur et de l’électricité. L’enjeu est important, tant pour décarboner et étendre les réseaux de chaleur que pour alimenter les industries gourmandes de calories.
Pour chaque territoire, la planification doit aboutir à un plan de décarbonation profonde pour réduire le recours à l’énergie fossile. L’approche doit être méthodique et sectorielle. Il est possible partout en France de valoriser une ressource solaire abondante, sans combustion, qui se combine très bien avec les autres sources de chaleur renouvelable et de récupération.
Pour conclure, alors que l’on avance doucement vers le solstice d’hiver, il y aura une semaine « chaude » pour la chaleur renouvelable en décembre. Les 7 et 8 à Paris, avec les Rendez Vous de la Chaleur et du Froid renouvelables, coorganisés par Amorce, la FEDENE, le SER et VIA SÈVA dont Enerplan est partenaire. Et le 8 à Verdun, où sera inaugurée la centrale solaire thermique alimentant un site de Lactalis France. Il s’agit de la plus grande centrale solaire thermique de France, et l’une des plus importantes en Europe.

    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire