Tous les rendements des cellules solaires en un coup d’œil : mise à jour du tableau mondial - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Tous les rendements des cellules solaires en un coup d’œil : mise à jour du tableau mondial

Le groupe de recherche dirigé par le professeur Martin Green a publié la 63è version des tableaux d’efficacité des cellules solaires. Cette nouvelle version contient six nouveaux résultats.D’après pv magazine international.
Le groupe de recherche international dirigé par le professeur Martin Green de l’université de Nouvelle-Galles du Sud en Australie a publié la 63è version des « tableaux d’efficacité des cellules solaires » dans la revue Progress in Photovoltaics.
Les scientifiques ont indiqué qu’ils avaient ajouté six nouveaux résultats aux nouveaux tableaux depuis le mois de juin et notamment le rendement de 25,2 % obtenu par des chercheurs de l’université Northwestern, aux États-Unis, pour une cellule pérovskite à l’halogénure de plomb de 1 cm2.
Le classement a également intégré le rendement de 22,4 % obtenu par la société américaine First Solar pour une cellule de cadmium-telluride (CdTe) de 0,45 cm2, celui de 26,1 % obtenu par l’université chinoise des sciences et technologies (USTC) pour une cellule solaire de pérovskite de Pb-halide de 0,05 cm2, et celui de 26,1 % obtenu par l’université Northwestern et l’université de Toronto au Canada pour une cellule solaire de pérovskite de Pb-halide de 0,05 cm2.
Le cinquième résultat ajouté aux tableaux est le rendement de 36,1 % que l’Institut Fraunhofer pour les systèmes d’énergie solaire (Fraunhofer ISE) d’Allemagne et l’institut de recherche néerlandais AMOLF ont obtenu en septembre pour une cellule solaire multijonction basée sur du silicium et des semi-conducteurs III-V tels que le phosphure de gallium et d’indium (GaInP) et l’arséniure de gallium (GaAs).
Le sixième et dernier résultat qui rejoint le classement est le rendement de 33,9 % que le fabricant chinois de modules Longi a annoncé début novembre pour une cellule solaire tandem pérovskite-silicium.
Dans la précédente version des tableaux, publiée en juin, les chercheurs avait ajouté 21 nouveaux résultats, établissant un nombre record de nouvelles entrées. Le groupe de chercheurs a constaté des améliorations majeures dans toutes les catégories de cellules depuis 1993, date de la première publication des tableaux.
Le consortium de scientifiques comprend des chercheurs du Centre commun de recherche de la Commission européenne, de l’Institut Fraunhofer pour les systèmes d’énergie solaire et de l’Institut de recherche sur l’énergie solaire (ISFH) d’Allemagne, de l’Institut national des sciences et technologies industrielles avancées du Japon, du ministère de l’énergie des États-Unis et du Laboratoire national des énergies renouvelables des États-Unis.
Traduit par Marie Beyer.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire