L’UE adopte des mesures pour solariser les toits des bâtiments - PV SOLAIRE ÉNERGIE

L’UE adopte des mesures pour solariser les toits des bâtiments

Une nouvelle directive exigera que les nouveaux bâtiments soient prêts à accueillir des installations solaires et que les bâtiments publics et non résidentiels existants soient progressivement équipés de panneaux photovoltaïques à partir de 2027.L’Union européenne a adopté une directive visant à améliorer la performance énergétique des bâtiments et à soutenir la décarbonation du secteur dans toute l’Europe. Le 7 décembre dernier, la Commission européenne a annoncé avoir trouvé un accord politique avec le Parlement européen et le Conseil pour fixer des objectifs d’efficacité énergétique et encourager la production solaire photovoltaïque, notamment via la préparation des bâtiments à accueillir des panneaux solaires sur leurs toits.
Les États membres devront veiller à ce que les nouveaux bâtiments soient prêts pour l’énergie solaire, ce qui signifie qu’ils doivent être équipés pour accueillir des installations photovoltaïques ou solaires thermiques sur les toits.
« En plus de stimuler le déploiement de l’énergie solaire dans tous les segments du bâtiment, la mesure renforcera l’intégration efficace des installations photovoltaïques dans les processus de construction des bâtiments.  Par exemple, les constructions de toits seront bientôt toujours combinées avec des installations solaires, ce qui réduira les coûts et nous permettra d’utiliser le plus efficacement possible la main d’œuvre limitée existante », s’est réjouit Jan Osenberg, conseiller politique chez SolarPower Europe.
Concrètement, tous les pays de l’Union devront faire en sorte de déployer des systèmes solaires sur les nouveaux bâtiments publics et commerciaux d’ici 2026, sur tous les nouveaux bâtiments résidentiels d’ici 2029 et sur les bâtiments non résidentiels faisant l’objet d’une rénovation appropriée d’ici 2027.
Tous les bâtiments publics existants devront également et progressivement être équipés de panneaux solaires d’ici 2030. « Pour les bâtiments publics et non résidentiels existants, l’énergie solaire devra être progressivement installée à partir de 2027, lorsque cela est techniquement, économiquement et fonctionnellement réalisable, précise la Commission dans un communiqué. Ces dispositions entreront en vigueur à différents moments selon le type et la taille du bâtiment. »
Pour lutter contre la précarité énergétique et réduire les factures énergétiques, les mesures de financement devront encourager et accompagner les rénovations et cibler en particulier les clients vulnérables et les bâtiments les moins performants, dans lesquels vit une part plus élevée de ménages en précarité énergétique.
« La mise en œuvre de la directive doit désormais garantir l’intégration effective dans les pratiques et les exigences du bâtiment, et faciliter l’accès à des solutions de financement privées pour soutenir, en particulier, des solutions innovantes comme l’énergie solaire sur les façades des bâtiments », conclut Jan Osenberg.
Pour rappel, les bâtiments représentent environ 40 % de la consommation énergétique de l’UE, et plus de la moitié de la consommation de gaz de l’UE, principalement via le chauffage, le refroidissement et l’eau chaude sanitaire. Avec 35 % des bâtiments de l’UE âgés de plus de 50 ans et près de 75 % du parc immobilier étant inefficace sur le plan énergétique, le besoin en rénovation énergétique est très fort, alors même que le taux annuel moyen n’est que d’environ 1 % aujourd’hui…

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire