Solaire flottant : impact environnemental très limité selon des premiers résultats d’études de suivi de BayWa r.e. - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Solaire flottant : impact environnemental très limité selon des premiers résultats d’études de suivi de BayWa r.e.

BayWa.re, spécialiste européen du solaire flottant avec 17 parcs en exploitation et plus de 1000 MWc de projets en développement, a lancé la réalisation d’études de suivi de l’impact environnemental sur huit de ses parcs en exploitation en Europe. Décryptage !
Les résultats des premières études, menées sur l’avifaune, la faune piscicole et la qualité de l’eau de deux parcs solaires flottants aux Pays-Bas, se révèlent très encourageants.
Les “biohuts”, des habitats très bénéfiques pour la faune aquatique
La mise en place d’habitats artificiels (appelés “biohuts”) sous les panneaux est très bénéfique pour les écosystèmes aquatiques. Les premiers relevés effectués par Ecocean sur les 20 biohuts du parc solaire flottant de Bomhofsplas (Pays-Bas – 18 hectares), trois ans après leur installation, montrent une augmentation considérable de la présence de la faune aquatique (invertébrés et poissons).
Une qualité de l’eau similaire avec ou sans panneaux solaires
Sur le même parc solaire flottant de Bomhofsplas, la qualité de l’eau n’a pas varié après l’installation des panneaux solaires. Le contrôle de la qualité de l’eau a été mesuré par l’Université de Groningen sur 10 mois. Les niveaux d’oxygène dissous restent, eux aussi, à des niveaux normaux. Les écarts de température sous les panneaux ont même été atténués par rapport à la zone en eau libre.
Une présence élevée d’oiseaux
Les observations menées sur le parc de Weperpolder indiquent une présence élevée — et comparable à la situation initiale — d’oiseaux et d’oies sur le lac. Certains d’entre eux (les canards et les mouettes) utilisent même les installations photovoltaïques flottantes comme lieu de repos. « Cet effort de recherche permet d’améliorer nos connaissances et le design de nos parcs. Un grand nombre d’articles sont publiés, mais seuls quelques-uns sont basés sur des mesures, des suivis ou des bases scientifiques solides. » explique Constantin Magne, référent solaire flottant chez BayWa r.e. en France.
Cinq études toujours en cours
BayWa r.e. entend poursuivre ses efforts de recherche pour continuer d’enrichir ses connaissances et à mieux intégrer ses futurs projets. Des études sont toujours en cours sur cinq parcs solaires flottants du groupe aux Pays-Bas et en Allemagne. Ces résultats d’étude pourront aider les décideurs publics à mieux comprendre les impacts réels des parcs solaires flottants sur l’environnement et de mieux apprécier l’efficacité des mesures d’évitement, de réduction ou de compensation proposées par les porteurs de projets en fonction du type de plan d’eau.

    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire