Signature d’une convention entre la région Nouvelle-Aquitaine et Engie Green pour deux démonstrateurs agrivoltaïques - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Signature d’une convention entre la région Nouvelle-Aquitaine et Engie Green pour deux démonstrateurs agrivoltaïques

La région s’engage participer financièrement aux études en première phase des deux projets agrivoltaïques de 100 kWc chacun à hauteur de 50 % de leur montant. Elle se réserve aussi la possibilité de financer en partie la seconde phase des projets, comprenant la construction et le suivi expérimental des démonstrateurs sur myrtilles et sur cultures fourragères.Dans le cadre d’un « Appel à Projets Agrivoltaïsme » lancé en 2022, la Région Nouvelle-Aquitaine et l’énergéticien Engie Green ont signé deux conventions de subvention pour la mise en place de démonstrateurs agrivoltaïques, « Les Jardins de Vymm » en Gironde et la « Ferme Georgelet », dans les Deux-Sèvres. Le premier est un projet d’ombrières photovoltaïques fixes, avec panneaux semi-transparents, d’une puissance installée de 100 kWc. Il sera implanté sur de nouvelles cultures de myrtilles, sur une parcelle agricole exploitée par un maraîcher, et vise à étudier les services rendus à l’exploitation agricole en terme d’adaptation au changement climatique (microclimat protecteur sous ombrières agrivoltaïques semi-transparentes, diminution de la consommation en eau) et de protection contre les aléas climatiques (gel, grêle, canicule). L’investissement global prévu est d’environ 500 k€ pour les études, la construction, l’exploitation et l’ensemble des suivis expérimentaux. La construction est prévue fin 2024, avec une mise en service au printemps 2025. Si les résultats du démonstrateur sont probants, cette nouvelle technologie sera proposée aux exploitants agricoles de cultures de petits fruits, marché en pleine croissance en France.
Le second est un projet de haies bifaciales verticales, également d’une puissance installée de 100 kWc. Les haies seront implantées en intercalées avec de nouvelles cultures fourragères, sur une parcelle agricole propriété d’une ferme d’élevage de chèvres et de production de fromage de chèvre, à Villemain dans les Deux-Sèvres (79). L’investissement global prévu est d’environ 450 k€ pour les études, la construction, l’exploitation et l’ensemble des suivis expérimentaux. La construction est prévue fin 2024, avec une mise en service au printemps 2025. Agronomiquement, ce modèle de démonstrateur pourra être facilement reproductible à plus grande échelle car sans impact sur les pratiques culturales. Il pourra également être adapté à d’autres cultures fourragères et céréalières où les besoins de protection contre les aléas climatiques sont les mêmes.
Avec cette subvention, dont le montant n’est pas précisé, la Région Nouvelle-Aquitaine s’engage participer financièrement aux études en première phase des projets à hauteur de 50 % de leur montant et se réserve la possibilité de financer en partie la seconde phase des projets, comprenant la construction et le suivi expérimental des démonstrateurs. Première région photovoltaïque de France, avec 3,9 GWc installés, la Nouvelle-Aquitaine a ainsi accompagné depuis 2021 18 opérations d’agrivoltaïsme innovantes et exemplaires, pour un montant total de 2,3 millions d’euros. « Nous allons manquer de toitures et de friches pour atteindre nos objectifs régionaux d’énergies renouvelables. La Région Nouvelle-Aquitaine a donc souhaité impulser une dynamique innovante et exemplaire sur l’agrivoltaïsme, démontrer la faisabilité d’implantation du solaire au niveau des cultures et élevages existants, tout en respectant les enjeux croisés agricoles, environnementaux, sociaux et fonciers », a déclaré Maud Caruhel, Vice-présidente Ess et Économie Circulaire de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire