Près de 80 GW de panneaux solaires invendus désormais stockés dans les entrepôts européens - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Près de 80 GW de panneaux solaires invendus désormais stockés dans les entrepôts européens

De nouveaux chiffres fournis à pv magazine par Rystad Energy révèlent que la quantité de panneaux invendus pourrait avoir plus que doublé entre la mi-juillet et la fin août, et qu’elle pourrait atteindre 100 GW d’ici la fin de l’année. L’analyste Marius Mordal Bakke explique que les modules PERC achetés et stockés pour 0,22 €/W en mars sont aujourd’hui confrontés à un prix spot moyen de 0,15 €/W, qui pourrait très probablement être de 0,14 €/W le mois prochain.D’après pv magazine International
La capacité totale des modules invendus stockés dans les entrepôts européens est passée d’environ 40 GW à la mi-juillet à près de 80 GW à la fin du mois d’août, selon les nouveaux chiffres fournis à pv magazine par le cabinet de conseil norvégien Rystad Energy.
« L’Europe a importé environ 78 GW au cours des huit premiers mois de 2023, dépassant déjà largement ce qui sera installé cette année, a déclaré Marius Mordal Bakke, analyste principal sur les chaînes d’approvisionnement chez Rystad Energy. Bien que les données d’importation ne soient pas actuellement disponibles au-delà du mois d’août de cette année, l’excédent de modules à partir du mois d’août aurait augmenté pour atteindre environ 80 GW. À moins d’un ralentissement considérable des expéditions vers l’Europe, ce chiffre pourrait dépasser les 100 GW d’ici la fin de l’année ».
Selon l’expert, tandis que la majorité des modules stockés sera destinée au segment du PV en toiture – les projets à grande échelle achetant souvent leurs modules directement auprès des fabricants -, l’industrie verra les modules de type n occuper une plus grande part du marché résidentiel et C&I. « La baisse d’une année sur l’autre des prix moyens du PERC et du TOPCon est assez similaire, tandis que les prix bas du PERC en Europe pourraient signifier un effort pour écouler les stocks de modules de type p, moins demandés, a-t-il avancé. On peut s’attendre à ce que la proportion de PERC/TOPCon dans les entrepôts européens se rapproche de la part des expéditions de type n/p vers la fin de l’année ».
Alors que les prix chutent sans qu’aucun répit ne semble en vue, les modules photovoltaïques achetés et placés dans les entrepôts perdent chaque jour de la valeur. « Les modules PERC achetés et stockés par un distributeur européen pour 0,23 $/W (0,22 €/W) en mars dernier sont confrontés à un prix spot moyen de 0,16 $/W (0,15 €/W) aujourd’hui, qui pourrait très probablement être de 0,15 $/W (0,14 €/W) le mois prochain, ce qui signifie que l’on serait incité à accepter des offres plus basses pour écouler le stock avant qu’il ne perde trop de sa valeur », a souligné Mordal Bakke.
L’analyste note que tant les distributeurs que les fabricants qui exploitent leurs propres entrepôts en Europe peuvent être affectés par la pression sur les prix. Les deux sont concernés dans la mesure où ils voudraient écouler leurs stocks avant que les “anciens” modules ne perdent trop de valeur, tout en faisant de la place pour les modules de type n de nouvelle génération qui sont plus demandés et deviennent rapidement plus compétitifs en termes de prix par rapport au PERC. « L’écart de prix entre les modules produits par les différents fabricants s’est creusé récemment, principalement en raison de choix stratégiques différents. Alors que certains fabricants choisissent de réduire leur production face à l’offre excédentaire et à la chute des prix, d’autres producteurs valorisent leurs volumes d’expédition annuels, réduisant leurs prix d’offre et comprimant la marge brute afin d’accroître leur part de marché ».
Rystad Energy a estimé que la valeur totale des 40 GW de modules stockés à la mi-juillet était d’environ 7 milliards d’euros, selon un rapport publié à l’époque. « Toutefois, compte tenu des niveaux de prix actuels, ces modules vaudraient aujourd’hui environ 6 milliards d’euros », a chiffré Mordal Bakke.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire