La première installation en autoconsommation collective de l’Orne - PV SOLAIRE ÉNERGIE

La première installation en autoconsommation collective de l’Orne

À Aube dans l’Orne, l’entreprise Fréon, spécialisée dans l’élagage depuis 1967, a décidé de miser sur les énergies renouvelables dans cette période de crise énergétique.
Pour des engins électriques autonomes
La SARL Erwan Leraisnier, basée à Chandai a réalisé cette installation de 70 Kw crête, durant l’été avec une production de 75 000 kW par an grâce à 500 m2 de panneaux photovoltaïques installés sur la toiture de l’atelier mécanique.
C’est la troisième installation de ce type dans l’entreprise.
Il existe déjà deux installations de 1 000 m2 de panneaux sur les deux bâtiments de stockage de copeaux de bois de l’entreprise sur le site de l’ancienne gare de Rai, posés il y a 10 ans et il y a 5 ans. Le but est d’avoir à l’avenir des engins électriques autonomes dédiés à la plateforme.
La possibilité de revendre jusqu’à 20 km
Les 70 kW produits vont être utilisés sur le site pour alimenter les bureaux et ateliers mécaniques en électricité. Le surplus produit et non utilisé sera utilisé pour d’autres comptages Enedis dans l’entreprise.
L’Etat autorise par dérogation en zone rurale d’étendre la vente de sa production jusqu’à 20 km. Par exemple, l’entreprise Fréon pourrait vendre sa production à un client situé à 20 km d’Aube.
Un contrat a même été signé entre l’entreprise et Enedis qui comptabilise ce que l’entreprise réinjecte dans le réseau avec ce souhait de vendre son courant à n’importe qui. Actuellement, seule la ferme bénéficie de cette production.
Le surplus produit et non utilisé sera utilisé pour d’autres comptages Enedis dans l’entreprise.
L’Etat autorise par dérogation en zone rurale d’étendre la vente de sa production jusqu’à 20 km. Par exemple, l’entreprise Fréon pourrait vendre sa production à un client situé à 20 km d’Aube.
Un coût de 65 000 €
Le coût de cette installation revient à 65 000 € HT avec l’obtention d’une aide du surplus et au kW installé par EDF-OA (EDF obligation d’achat).
7 700 € d’aides d’Etat seront perçus un an après l’installation. Le rachat du courant par EDF-OA est moins intéressant qu’avant d’où la mise en place de l’autoconsommation et l’équipement s’amortira en six ou sept ans.
Dans 6 ans, les 70 000 kWh produits seront gratuits. D’ici là, on va réduire d’un tiers notre facture énergétique.
« Le photovoltaïque est trop souvent méconnu. Notre entreprise fait les démarches de déclaration de travaux, Enedis gère le raccordement et auprès d’EDF-OA, les aides sont calculées en fonction du nombre de kW installé sur le toit », explique Erwan Leraisnier.
De gauche à droite : Sébastien Coquelin, attaché territorial Enedis Orne, Yohann Mourier, délégué territorial Enedis Eure, Nathalie Fréon, Erwan Leraisnier ©Le Réveil Normand
    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire