Mise en service de la première centrale hybride solaire-hydroélectrique du Kenya - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Mise en service de la première centrale hybride solaire-hydroélectrique du Kenya

Situé près de Nairobi, le projet consiste en un champ solaire de 150 kW, une turbine à flux croisé de 50 kW et une installation de stockage de 240 KWh, permettant un approvisionnement électrique stable destiné à des habitations, des entreprises et des bâtiments publics.D’après pv magazine International, ANGELA SKUJINS
La semaine dernière, la société hydroélectrique belge Hydrobox et la société solaire C&I basée au Kenya, SolarNow, ont mis en service une centrale hybride solaire-hydroélectrique à Gitwamba, dans la région rurale de Nairobi. Situé près de la ville de Baricha, dans le comté de Kirinyaga, et sur les lieux d’un ancien projet hydroélectrique abandonné, le mini-réseau de 1 200 m2 se trouve à proximité de la rivière Rwamuthambi. L’installation utilise le débit naturel de l’eau pour alimenter une turbine à flux croisé, gérée par Hydrobox, et devrait fournir 50 KW d’énergie hydroélectrique avec un débit nominal de 0,65 m3/s.
Le parc solaire, géré par SolarNow, a une capacité installée de 150 kW et devrait atteindre 350 kW l’année prochaine. La centrale électrique de Gitwamba devrait permettre d’alimenter en électricité 150 foyers, huit écoles, deux établissements médicaux et dix entreprises. Rik Vereecken, directeur technique d’Hydrobox, a précisé auprès de pv magazine que l’énergie solaire constituera la source d’énergie principale de la centrale, l’hydroélectricité jouant le rôle de source secondaire, fournissant de l’énergie lorsque la charge est « déficitaire ».
Production prévue de la centrale électrique de Gitwamba au cours de l’année. Image : Forum des énergies renouvelables en Afrique
« Cette combinaison permet d’obtenir un système de production d’électricité stable », a-t-il ajouté. Une turbine à flux croisé de 50 KW, des onduleurs et chargeurs Victron Quattro, des onduleurs Fronius, une installation de stockage de 240 KWh et un générateur de secours de 90 KVA constituent la partie hydroélectrique du projet.
Annelies Vanderwaeren, directrice des ventes d’Hydrobox, a indiqué à pv magazine qu’un accord d’achat d’électricité (PPA) avec un propriétaire d’entreprise non spécifié – qu’ils considèrent comme leur « client d’ancrage » – avait été conclu, ainsi qu’un autre PPA avec un « fournisseur de télécommunications plus important ». Elle a également indiqué que le projet devrait être complètement en ligne d’ici la fin de l’année, ajoutant que le projet de 650 000 dollars a été financé par des fonds d’investissement privés et par le crowdfunding, ce dernier ayant rapporté 263 511 dollars.
À la fin de l’année 2022, la capacité solaire totale installée au Kenya s’élevait à 307 MW, selon l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA). Environ 90 MW d’énergie photovoltaïque ont été déployés l’année dernière.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire