Le Groupe iliad annonce 3 nouveaux projets d’EnR dans ses 3 géographies et valide sa trajectoire carbone auprès de la SBTi - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Le Groupe iliad annonce 3 nouveaux projets d’EnR dans ses 3 géographies et valide sa trajectoire carbone auprès de la SBTi

Le Groupe iliad poursuit résolument la mise en œuvre de son Plan Climat suivant les deux axes d’action annoncés en janvier 2021 : réduire ses émissions carbone d’une part, et décarboner son approvisionnement énergétique d’autre part. Deux étapes importantes viennent d’être franchies en ce sens avec la validation de la trajectoire carbone auprès de l’initiative Science Base Target (SBTi) et la signature de trois nouveaux contrats d’achat d’énergies renouvelables dans nos les géographies du groupe.
Le Groupe iliad vient de signer avec ENGIE et Statkraft trois nouveaux contrats d’achat d’énergies renouvelables, ou Power Purchase Agreements (PPA) dans ses trois géographies. Le Groupe poursuit ainsi ses efforts pour soutenir le développement de nouvelles capacités d’énergies renouvelables dans les pays où il opère. Sainte-Gemme en France, Latina en Italie, Resko en Pologne : ces trois communes auront désormais pour point commun d’abriter des fermes photovoltaïques dont le Groupe iliad s’est engagé à acheter la production pour les 10 à 15 années à venir à compter de leur mise en service en 2025.
La part de la consommation électrique directe du Groupe iliad couverte par des EnR issues des PPAs à 13% en 2025
Le Groupe s’est engagé en Pologne et en Italie, pays de son implantation géographique où le mix énergétique est le plus carboné, à couvrir au moins 50% de sa consommation d’électricité via des PPAs d’ici 2035. En France, l’objectif est d’atteindre 20%. Cette stratégie vient s’inscrire dans l’engagement pris par le Groupe iliad en 2021, lors de la publication de son Plan Climat, de couvrir sa consommation directe d’électricité par des énergies renouvelables. « Le numérique, c’est l’avenir. Et cet avenir devra être décarboné. Nous continuons donc à promouvoir à un rythme soutenu les énergies renouvelables grâce au respect de nos engagements d’approvisionnement en énergie, tout en travaillant évidemment à l’optimisation de nos consommations. Ces trois nouveaux PPAs montrent notre volonté d’agir partout où nous sommes implantés, en France, en Italie, en Pologne, car la neutralité carbone n’a pas de frontières ! Merci à ENGIE et Statkraft de nous accompagner et de nous aider à franchir une étape importante pour la réalisation de notre plan climat » confie Thomas Reynaud Directeur Général du Groupe iliad. En tenant compte du premier PPA du Groupe, annoncé en janvier 2023, cela porte à près de 140 GWh la capacité de production d’électricité renouvelable développée grâce au Groupe, soit approximativement l’équivalent de la consommation domestique annuelle d’une ville comme Quimper en France, Padoue en Italie ou Częstochowa en Pologne.Cela correspond aussi à la consommation électrique induite par l’utilisation de nos infrastructures réseaux par 5 millions de nos abonnés en Europe.
La part de la consommation électrique directe du Groupe iliad couverte par des énergies renouvelables issues des PPAs atteindra ainsi 13% en 2025. Les fermes photovoltaïques pouvant avoir un fort impact sur les communautés et les paysages, le Groupe iliad est très rigoureux sur les projets sélectionnés. Ces trois nouvelles fermes solaires sont ainsi labellisées EKOénergie, tout comme la première ferme du Groupe. Le Groupe iliad obtient non seulement la garantie que son électricité provient d’installations ayant un impact minimal sur l’environnement, mais aussi qu’il contribue au travail d’EKOénergie visant à promouvoir les énergies renouvelables dans le monde entier. EKOénergie contribue par exemple au financement de projets solaires dans les pays à faibles et moyens revenus, aidant ainsi à lutter contre la pauvreté énergétique. Ecolabel de qualité internationalement reconnu, EKOénergie est un outil de promotion de la transition énergétique et un instrument contribuant à la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies.
Ce parc solaire aura une production d’électricité de plus de 34,5 GWh par an
Suite à la signature en janvier 2023 d’un 1er contrat d’achat d’énergies renouvelables portant sur un parc solaire situé dans les Landes avec ENGIE, le Groupe iliad a de nouveau fait appel à son fournisseur historique d’énergie pour la mise en œuvre d’un second contrat d’achat sur le territoire français. Selon les termes du contrat, le Groupe achètera à ENGIE pendant 15 ans, à compter du 1er  avril 2025, l’électricité qui sera produite par un nouveau parc solaire installé à Sainte-Gemme en Charente-Maritime. Ce parc solaire aura une production d’électricité estimée de plus de 34,5 GWh par an, ce qui représente 8 000 tonnes de CO2 évitées par an. La quantité d’électricité produite chaque année en France par le Groupe via ses deux PPA atteindra ainsi près de 55 GWh.
De son développement à son démantèlement, le parc solaire répondra par ailleurs aux critères du label TED (Transition Energétique Durable), co-conçu par ENGIE et Bureau Veritas. Cette méthode repose sur un socle d’engagement et de transparence pour le déploiement d’installations de production d’énergie renouvelable intégrées à leur territoire. Dans ce cadre, le projet d’ENGIE a notamment été réalisé en partenariat avec l’APAGESMS, qui a créé et gère l’ESAT de la Ferme de Magné. Il va permettre de développer, en lien avec un éleveur local, une nouvelle activité d’entretien de la végétation du parc solaire par les collaborateurs de l’ESAT et de valoriser le nouveau parc solaire en tant qu’objet pédagogique à destination des nombreux visiteurs et groupes scolaires qui sont accueillis chaque année à la Ferme de Magné. « Après un 1er PPA signé début 2023, nous sommes fiers d’accompagner dans la durée le Groupe iliad dans sa stratégie climat.
En développant à un rythme soutenu ses capacités d’énergie renouvelable, ENGIE leader de l’éolien et du solaire en France s’engage ainsi à aider ses clients dans leur démarche de transition énergétique vers une économie décarbonée et plus locale » précise Edouard Neviaski Directeur Général d’ENGIE Global Energy Management & Sales. Cet accord renforce d’ailleurs la position de leader d’ENGIE dans les PPAs avec des entreprises (CPPAs), grâce auxquels ENGIE a vendu une capacité substantielle d’électricité renouvelable produite par ses actifs éoliens et solaires. En 2023, ENGIE a signé 19 accords innovants dans cinq pays, pour une capacité totale d’énergie décarbonée de 1 GW. Cela porte le portefeuille CPPA d’ENGIE à 7,3 GW.
Des PPA signés avec Statkraft en Italie et en Pologne
En Italie, iliad Italia a signé avec Statkraft, le premier producteur européen d’énergies renouvelables, un premier contrat d’achat d’énergies renouvelables d’une durée de 10 ans. A compter du 1er janvier 2025, iliad Italia achètera l’électricité produite par une ferme solaire située à Latina, dans la région du Latium. Dotée d’une capacité nominale de 27,9 MW, la ferme produira chaque année 48 GWh d’électricité d’origine 100% renouvelable, soit l’équivalent de la consommation énergétique annuelle de 18 000 ménages italiens de 4 personnes. L’électricité achetée dans le cadre de ce contrat permettra ainsi d’économiser environ 11 800 tonnes de CO2 chaque année. La ferme solaire est exploitée par le producteur d’énergie indépendant Sonnedix, qui vient inscrire tous les projets qu’il réalise dans une démarche d’impact ESG globale, allant de la protection de la biodiversité à la collaboration avec les communautés locales sur le long terme.
Il a notamment obtenu la note maximale de 5 étoiles depuis six ans au Global Real Estate Sustainability Benchmark (GRESB). Sonnedix a par ailleurs lancé en 2020 sa Sustainability Academy, qui a déjà sensibilisé plus de 300000 enfants et jeunes adultes à travers le monde aux enjeux du réchauffement climatique. En Pologne, Play a également signé avec Statkraft un premier contrat d’achat d’énergies renouvelables portant sur une ferme solaire située dans la ville de Resko. A compter du 1er janvier 2025 et pendant une durée de 10 ans, Statkraft fournira à Play 34,2 GWh par an d’électricité d’origine renouvelable, ce qui représente 20 820 tonnes de CO2 évitées par an(4). Dans le paysage énergétique local, toujours dominé par les combustibles fossiles, la signature de ce PPA est un signal non négligeable.
En agissant concrètement pour réduire les émissions carbone liées à ses activités, Play contribue donc aussi à transformer le mix énergétique polonais. La ferme est exploitée par Better Energy, une entreprise de production d’énergies renouvelables entièrement intégrée qui développe de nouvelles capacités d’électricité verte avec un double objectif : créer des projets qui génèrent des bénéfices pour les communautés locales et contribuer à protéger la nature. « Statkraft a pour vision de renouveler la façon dont le monde est alimenté en énergie. Pour atteindre cet objectif, nous collaborons au-delà des frontières et des secteurs d’activité. Nous sommes fiers de soutenir notre partenaire, le Groupe iliad, dans sa transformation vers un avenir plus vert.
Nos deux PPAs en Italie et en Pologne témoignent de notre capacité à structurer des contrats complexes, parfaitement adaptés aux besoins spécifiques de nos clients. Grâce à ces accords, nous confirmons une fois de plus notre rôle de premier fournisseur de PPAs en Europe, tout en réaffirmant notre ambition d’être un intégrateur de premier plan sur le marché énergétique » a ajouté Hallvard Granheim Vice-Président exécutif de Statkraft Markets.

Les PPAs d’iliad en chiffres
89,5 MW Capacité totale installée
116,7 GWh Volume total d’électricité produite par an
40 620 Tonnes de CO2 évitées par an
13% Part de la consommation électrique directe du Groupe couverte par l’ensemble de nos PPAs en 2025.

Iliad valide sa trajectoire carbone auprès de la SBTi
La Science Based Targets initiative (SBTi) est devenue le standard permettant aux entreprises de se fixer des objectifs crédibles pour faire face à la crise climatique. Cette organisation mondiale, portée par le Carbon Disclosure Project, le Pacte Mondial des Nations Unies, le World Resources Institute et le Fonds mondial pour la nature, incite à l’adoption d’objectifs ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre, alignés sur les objectifs de l’Accord de Paris, c’est-à-dire visant à limiter le réchauffement climatique à 1,5°C par rapport aux niveaux préindustriels. En juin 2023, le Groupe iliad a soumis à la SBTi sa trajectoire de réduction de ses émissions pour validation. Ce faisant, le Groupe renforce son niveau d’ambition en alignant les objectifs de réduction de gaz à effet de serre de ses scopes d’émissions 1, 2 et de son scope 3(5) pertinent avec une trajectoire 1,5 °C court terme 2030 et Net-Zéro Standard d’ici à 2050. Nous annonçons aujourd’hui que notre trajectoire vient d’être validée par la SBTi selon les termes suivants :
• le Groupe iliad s’engage à réduire ses émissions scopes 1 et 2 de 60% en valeur absolue d’ici 2030 par rapport à 2022. Le Groupe s’engage aussi à réduire ses émissions scope 3 de 46% en valeur absolue d’ici 2030 par rapport à 2022.
• le Groupe iliad s’engage à réduire ses émissions scopes 1 et 2 de 90% en valeur absolue d’ici 2050 par rapport à 2022.
Le Groupe s’engage aussi à réduire ses émissions scope 3 de 90% en valeur absolue d’ici 2050 par-rapport à 2022. Notre feuille de route de décarbonation sera déployée sur l’ensemble de notre périmètre, en engageant l’ensemble de nos parties prenantes (fournisseurs, clients et partenaires). L’engagement du Groupe iliad dans la gestion de l’impact de ses activités sur le changement climatique a par ailleurs été salué par le Carbone Disclosure Project (CDP), l’organisation internationale de référence sur le reporting des émissions de gaz à effet de serre, qui a attribué au Groupe le 6 février 2024 la note B, soit un relèvement de 2 points de sa note. Ce résultat vient récompenser le travail de publication et de transparence mené par le Groupe autour de ses plans d’action ambitieux.
Objectifs 2030 : 60% de réduction Scopes 1 et 2 46% de réduction Scope 3 Objectifs 2050 : 90% de réduction Scopes 1 et 2 90% de réduction Scope 3
Edouard Neviaski Directeur Général d’ENGIE Global Energy Management & Sales

    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire