Le fabricant chinois Longi mise dorénavant sur les cellules solaires à contact arrière - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Le fabricant chinois Longi mise dorénavant sur les cellules solaires à contact arrière

Zhong Baoshen, président de Longi, a déclaré que la technologie de contact arrière passivé hybride (HPBC) dominera sa capacité de production à l’avenir. Pour refléter cette évolution, le fabricant a rebaptisé son module Hi-MO 6 en Hi-MO X6 pour les distinguer des technologies existantes PERC et TOPCon.D’après pv magazine International
Le fabricant chinois de modules solaires Longi prévoit de mettre en œuvre sa technologie de cellules solaires à contact arrière dans la plupart de sa production de panneaux, comme l’a annoncé le président de la société, Zhong Baoshen. « L’industrie est en train de vivre un changement technologique radical à ce stade de l’ère du térawatt. Dans les cinq ou six ans à venir, les cellules solaires à contact arrière, connues pour leur rendement élevé et leurs qualités esthétiques, sont appelées à devenir sans délai le premier choix de l’industrie photovoltaïque ».
Longi prévoit d’atteindre une capacité totale de production de cellules solaires de 30 GW pour la technologie BC en 2023. Zhong Baoshen a ainsi déclaré préférer les cellules BC aux dispositifs TOPCon, affirmant que la technologie des cellules TOPCon est transitoire et n’offre que des améliorations minimes en termes d’efficacité par rapport aux progrès antérieurs de la technologie PERC.
En outre, la technologie BC peut être combinée avec des plaquettes de type p, pour lesquelles Longi dispose d’importantes capacités de production, ce qui lui confère un avantage par rapport à la technologie IBC (interdigitated back-contact), plus courante.
« La technologie des cellules à contact arrière (BC) améliore l’efficacité de la conversion photoélectrique en déplaçant toutes les grilles d’électrodes de la face avant vers la face arrière de la cellule, ce qui réduit l’ombrage des grilles par rapport à la lumière du soleil ». Shen Wenzhong, secrétaire général de l’Association de l’énergie solaire de Shanghai et directeur de l’Institut de recherche sur l’énergie solaire de l’Université Jiaotong de Shanghai », a déclaré à pv magazine. En tant que structure cellulaire, la technologie BC peut être combinée à diverses technologies cellulaires pour former des cellules solaires à contact arrière.
Les Hi-MO 6 deviennent Hi-MO X6
Pour refléter cette évolution, LONGi a annoncé parallèlement le changement de nom de ses modules Hi-MO 6 en Hi-MO X6. Selon l’entreprise chinoise, le module Hi-MO X6 repose sur la technologie de cellules HPBC à haut rendement, avec une conception sans jeu de barres frontal. La conception du produit maximise ainsi l’utilisation de la lumière incidente, réduit les pertes optiques, améliore le rendement de conversion et optimise par conséquent le coût actualisé de l’énergie (LCOE). La version standard de la cellule HPBC atteint un rendement de 25,5 %, alors que le rendement de la cellule HPBC+ dépasse 25,8 %. Grâce à cette technologie de pointe, le module Hi-MO X6 présente une amélioration des performances de production d’énergie de 6 à 10 % par rapport aux modules traditionnels. Avec un rendement maximum de 23,3 %, le module établit une nouvelle référence en termes de valeur pour le marché mondial de la production décentralisée.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire