L’acteur de la semaine : Equans lance sa marque “Solaire et stockage” - PV SOLAIRE ÉNERGIE

L’acteur de la semaine : Equans lance sa marque “Solaire et stockage”

Equans Solar & Storage réunit 1 500 collaborateurs du groupe Equans, spécialisés dans les technologies de production d’énergie solaire, de stockage et d’équilibrage des réseaux. Cette marque met aussi en avant la nouvelle compétence de l’EPCiste dans le stockage de grande capacité, comme nous l’a expliqué Elisabeth Benedetto, directrice générale des marques Energies et Solar & Storage chez Equans.A l’occasion de la mise en réseau de la centrale solaire au sol de Romilly-sur-Seine qu’il a conçue, réalisée et reliée, l’EPCiste Equans, filiale du groupe Bouygues, a annoncé le lancement de sa nouvelle marque baptisée “Equans Solar & Storage”. « La majorité de nos clients – qui sont des énergéticiens, des producteurs d’énergie indépendants, des entreprises industrielles et des sociétés de service – espèrent faire trois fois plus de déploiement de solaire dans les sept prochaines années qu’ils n’en ont fait sur les quinze dernières années. Cette forte croissance à 2030 nécessite donc que l’on coordonne mieux toutes les entités du groupe Bouygues qui travaillent sur le sujet du solaire, du stockage et du T&D (transmission et distribution) pour que l’on mette en place des stratégies communes d’achat de matériel, de supply chain, d’envoi des équipes sur les sites… », a expliqué à pv magazine France Elisabeth Benedetto, directrice de la BU énergie de Bouygues Energie & Services, qui regroupe les activités transmission, PV et batteries en France et à l’international.
Elisabeth Benedetto. Image : Yves Chanoit
A ce jour, Equans a installé et mis en service 5,5 GW d’énergie solaire, dont 1,5 GW en France, et dispose de 2 GW de centrales photovoltaïque actuellement en exploitation et en maintenance. Dans le stockage, les différentes entités du groupe Bouygues ont installé, raccordé et/ou mis en service environ 550 MWh de batteries de stockage (BESS) dans le monde. A noter que pour le moment, alors que le modèle du marché est encore récent, la maintenance des batteries est le plus souvent confiée en direct par les exploitants aux fabricants des batteries.
Elisabeth Benedetto sera désormais chargée d’animer cette nouvelle marque, en termes de gouvernance et d’uniformité de la qualité de services. Sur les 90 000 employés que compte Equans, 1 500 ingénieurs et techniciens experts en PV et en haute tension présents dans 15 pays sur les cinq continents seront ainsi regroupés sous cette marque.
Grands projets complexes
La marque “Equans Solar & Storage” concentrera son activité sur les grandes centrales PV au sol et en toitures et les projets complexes comportant notamment des garanties de performance ou des contrats “full EPC”. Le groupe annoncera des objectifs chiffrés en termes d’installation ou de raccordement dans le courant de l’année prochaine.
Par ailleurs, “Solar & Storage” permettra à Equans de mieux être identifié par ses clients comme un acteur du stockage de grande capacité, une activité récente pour le groupe mais dans lequel il a de grandes ambitions de déploiement. « Nos compétences historiques dans le T&D nous apportent des compétences réseau pour intégrer des fermes solaires à grande échelle sur des réseaux peu résilients, nécessitant par exemple des filtres harmoniques ou des postes source spécifiques… Ces connaissances nous permettent de raccorder de grosses batteries “stand alone” ou hybrides, qui seront nécessaires pour assurer la stabilité des réseaux électriques, à mesure de la progression des énergies renouvelables dans le mix de production », poursuit la directrice.
Outre la France, Equans indique avoir dans un premier temps ciblé dans le stockage de grande taille sur des marchés à fort potentiel ou déjà en croissance comme l’Europe du Nord (dont la Belgique et les Pays-Bas), l’Angleterre et l’Australie. « Dans certains de ces pays, les gestionnaires de réseau ont commencé à mettre des contraintes de raccordement des parcs d’énergies renouvelables et exigent de la part des producteurs qu’il fournissent également des services de fréquence réseau. Jusqu’à présent, la plupart d’entre eux ajoutaient des BESS aux centrales solaires déjà raccordées, mais de plus en plus, les parcs prêts à être construits sont hybrides “solaire + stockage”. Nous partons du principe que cette demande va se généraliser sur la majorité des marchés », justifie Elisabeth Benedetto.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire