La filière anticipe et propose une mise à jour des règles de conception des installations photovoltaïques - PV SOLAIRE ÉNERGIE

La filière anticipe et propose une mise à jour des règles de conception des installations photovoltaïques

Depuis la publication du guide pratique UTE C15-712-1 de l’AFNOR en 2013, plusieurs nouveaux dispositifs sont apparus sur le marché, sans cadre officiel de conformité à suivre pour leur installation. Pour combler ce vide normatif, Hespul et un groupe de partenaires ont proposé une mise à jour des règles de conception des installations photovoltaïques qui inclue notamment les panneaux bifaces, les micro-onduleurs et les optimiseurs de puissance.« Nous étions face à un vide normatif qui devenait problématique », explique Gérard Moine, expert en photovoltaïque et membre co-fondateur de Solarcoop devant un parterre de professionnels venus découvrir la mise à jour des règles de conception des installations photovoltaïques proposées par Hespul et ses partenaires. En marge du salon Open Energies, l’événement a réuni une foule d’installateurs et d’entreprises en charge de la conformité des dispositifs solaires.
Et pour cause, cela fait maintenant plus de 10 ans que le guide pratique UTE C15-712-1 de l’Association française de normalisation (AFNOR), qui fixe les normes pour les installations photovoltaïques sans stockage et raccordées au réseau public de distribution, n’a pas été révisé. En dix ans, de nombreux produits sont donc arrivés sur le marché solaire sans cadre d’application normé, mettant en difficulté les professionnels du secteur.
Pour proposer un référentiel technique fiable, un groupe d’experts en photovoltaïque a co-rédigé et publié une extension des règles de conception qui intègre les nouveaux dispositifs relevés, et notamment :

les modules photovoltaïques bifaces
les fusibles de chaîne
les dispositifs de réglage de la protection de découplage intégrée aux onduleurs
les solutions répondant à l’exigence de sectionnement à proximité de chaque onduleur.
les optimiseurs de puissance
les micro-onduleurs (un onduleur standard connecté à deux panneaux n’est pas un micro-onduleur)
la coupure d’urgence du circuit à courant-continu
le raccordement du conducteur de neutre
les aspects relatifs à la sensibilité de la protection différentielle
les dispositifs plug and play et leur branchement sécurisé.

En ce qui concerne les protections de circuit, même si plusieurs innovations et dispositifs proposent des fonctions de sécurité intégrées, il est recommandé de continuer à utiliser des fusibles.
Le guide complémentaire est accessible en ligne et fait office de proposition à l’AFNOR pour la révision officielle du guide C15-712-1. Il ne s’agit pas d’une correction mais de mesures complémentaires. A noter que les propositions avancées à ce jour ne traitent pas des systèmes avec batterie, puisque ces dispositifs relèvent d’un autre guide.
Il est possible de transmettre des développements ou de nouvelles fonctions produits qui n’apparaissent pas encore dans le guide complémentaire en écrivant aux équipes d’Hespul. L’association a également encouragé les professionnels à faire remonter leurs questions et leurs points d’éclaircissement afin qu’ils puissent être regroupés et traités en groupe de normalisation.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire