Entre le photovoltaïque et le végétal, Vegetek trouve la bonne combinaison - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Entre le photovoltaïque et le végétal, Vegetek trouve la bonne combinaison

Filiale du groupe Demonchy, la société bordelaise Vegetek a mis au point une solution de toiture biosolaire. Une technique innovante qui consiste à combiner, sur le même toit d’un bâtiment, les bénéfices de la végétalisation et des panneaux photovoltaïques.Proposée à une clientèle ciblée, composée d’aménageurs et de propriétaires de bâtiments existants, la toiture biosolaire développée par Vegetek (ex-Vertige), concepteur de solutions de végétalisation urbaine, est le fruit d’un projet expérimental de toiture végétalisée couplée à des panneaux photovoltaïques, mené il y a deux ans à Rungis sur le toit d’un immeuble de 1000 m2 appartenant à Icade. L’expérience, menée en partenariat avec la branche biodiversité de la Caisse des Dépôts et Consignations afin de mieux comprendre les interactions entre les deux systèmes, s’est avérée concluante. En effet, les données communiquées par l’Adivet (Association des toitures et façades végétales) montrent que la toiture végétalisée augmente le rendement des panneaux photovoltaïques de 12 % en moyenne.
« C’est l’effet rafraîchissant des tapis végétalisés qui permet d’améliorer les performances des modules durant l’été, confirme à pv magazine France Aurélien Cassagnet, chargé d’opérations immobilières chez Vegetek, installé à Cenon près de Bordeaux (Gironde). Sans aucun risque pour les essences plantées sous les panneaux. Au contraire, l’installation photovoltaïque crée des recoins et des ombrages différents, propices à l’accroissement de la biodiversité ».
Solution mixte
Propre à produire un maximum d’avantages écosystémiques, comme une meilleure efficacité thermique du bâtiment, la toiture biosolaire Vegetek est compatible avec une toiture végétalisée déjà en place. Réduisant l’empreinte carbone d’un immeuble, elle permet, en outre, d’être en conformité avec la loi Climat et Résilience du 22 août 2021, qui impose aux constructions neuves industrielles et artisanales de végétaliser ou de couvrir de modules de production d’énergie photovoltaïque 30 % de la surface de leur toiture.
Favorisant la biodiversité et la connectivité écologique, la solution mixte de toiture biosolaire s’adapte à tous les types de panneaux photovoltaïques, son dimensionnement variant naturellement en fonction de la surface de toit concernée. Si les réservations en toiture végétalisée sont de la responsabilité de Vegetek, la fourniture et la pose des panneaux photovoltaïques incombent, en revanche, au détenteur de la toiture. Seule contrainte, au final : la capacité du toit à supporter le poids de l’installation. En la circonstance, Vegetek peut toujours intervenir pour consolider l’ouvrage, comme il l’a fait à Pessac (Gironde) sur l’un de ses bâtiments de référence à savoir “La Fabrik”, une ancienne usine réhabilitée appartenant à l’entreprise Aquilia.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire