Enercoop accélère sa stratégie d’acquisition de parcs EnR en exploitation ou en fin de développement

Un budget d’investissement global de 19 millions d’euros a été alloué en 2023 à cette nouvelle orientation, qui permet à Enercoop d’augmenter son offre d’électricité renouvelable dédiée à ses clients. Dans cette optique, le réseau de coopératives co-développe aussi des projets dès le début, en partenariat avec des acteurs locaux.Le réseau de coopératives d’énergie renouvelable, citoyenne et solidaire Enercoop a inauguré le 3 octobre un parc solaire de 3,5 MWc à Draché en Indre-et-Loire. Installé sur un délaissé de ligne TGV, il produira un peu plus de 4 GWh par an. Le fournisseur est co-actionnaire du parc, à hauteur de 60 %, aux côtés du groupe PVEole/EREA Ingénierie, bureau d’études qui a été chargé du développement et de la construction avec l’entreprise contractante générale Siréos et qui est en charge maintenant de l’exploitation. Enercoop, qui compte 11 coopératives sur tout le territoire, est également l’acheteur de l’électricité du parc de Draché via un PPA de 30 ans et rémunéré à un prix basé sur les coûts de production, qui n’a pas été précisé.
La mise en service de la centrale vient ainsi concrétiser la stratégie d’Enercoop lancée en 2022 qui vise à intensifier sa production d’électricité renouvelable, via l’acquisition de parcs en exploitation ou en fin de développement par les coopératives Enercoop. Un budget d’investissement global de 19 M€ a ainsi été alloué par les coopératives en 2023 à cette nouvelle orientation, qui leur permet d’augmenter plus rapidement l’offre d’électricité renouvelable dédiée à leurs clients.
« Enercoop développe ces dernières années sa propre production, pour bénéficier d’un circuit court de l’énergie, afin d’alimenter directement ses clients sans être dépendants des marchés de l’électricité, dont les prix ont explosé ces deux dernières années », a précisé Julien Barreteau, son directeur général délégué au micro de la radio France Bleu. Outre le parc de Draché, racheté à 60 % à EREA Ingénierie, Enercoop a également fait l’acquisition en début d’année du parc éolien de la Tourelle (4,4 GWh/an) dans l’Hérault auprès de la société Elicio, ce qui lui permet également de développer ses compétences dans l’exploitation de parcs éoliens.
Acheter, mais aussi co-développer
En outre, l’ambition du réseau Enercoop est de co-développer des projets dès leur émergence, en partenariat avec des acteurs locaux, notamment des collectivités et des collectifs citoyens, dans le cadre d’une gouvernance partagée et transparente. « Cette stratégie porte ses fruits puisque les coopératives comptabilisent plus de 100 projets éoliens et solaires en co-construction ou co-développement », note l’entreprise.
Ainsi, Enercoop Nouvelle-Aquitaine co-développe avec la mairie de Saint-Paul-lès-Dax et des citoyen⋅nes, le premier projet photovoltaïque de grande envergure100 % public et citoyen de la région. Mis en service en 2024, sur le site d’une ancienne déchetterie, le site Candate Énergie produira 6 GWh par an.
Autre exemple, à Saint-Antonin-Noble-Val (Tarn et Garonne), la commune, Enercoop Midi-Pyrénées et Midi Quercy Energie Citoyenne ont inauguré, à la mi-septembre, le parc solaire de Cloups Bergas sur une ancienne décharge. La production annuelle est estimée à 980 MWh et correspond au tiers de la consommation des foyers de la commune. Pour ce 15ème parc solaire villageois de la coopérative, Enercoop est également l’acheteur de l’électricité du parc via un PPA.

Commentaires

  • Pas encore de commentaires...
  • Ajouter un commentaire