En Alsace, les panneaux tout en transparence de BayWa r.e. protègent les framboises - PV SOLAIRE ÉNERGIE

En Alsace, les panneaux tout en transparence de BayWa r.e. protègent les framboises

BayWa r.e. construit un parc équipé de modules semi-transparents sur une exploitation de production de fruits rouges. C’est la première fois que cette technologie, propre à BayWa r.e., est installée en France. L’énergie sera commercialisée de gré à gré via un PPA.
Le projet agrivoltaïque de BayWa r.e. est réalisé sur l’exploitation agricole alsacienne « Au Pays des fraises » détenue par la famille Guth, cultivateurs de fruits rouges dans le Bas-Rhin depuis 1978. Les travaux ont débuté le 9 octobre dernier, pour une mise en service du projet estimée au premier trimestre 2024.
L’installation sera raccordée au réseau de distribution Strasbourg Electricité Réseau et l’électricité vendue à prix de marché ou de gré-à-gré via un contrat de type PPA. Le projet prévoit d’implanter environ 1440 modules photovoltaïques semi-transparents sur une surface de 4 900 m². Il produira l’équivalent de 464 MWh par an, ce qui correspond à la consommation électrique d’environ 100 foyers.
Protéger les framboises du soleil
Les modules installés au-dessus des fruits viennent remplacer les bâches plastiques. Ils laissent passer 49 % de lumière, permettant une production d’énergie solaire en synergie avec la culture des fruits. La température sous l’installation agrivoltaïque reste plus stable, au bénéfice des arbustes fruitiers, car les températures extrêmes nuisent aux plantes et aux fruits. Les pertes de fruits par brûlures sont diminuées au même titre que la consommation d’eau. « Notre famille produit des fruits depuis 45 ans, et nous constatons les effets du changement climatique. Les ombrières agrivoltaïques apportent des conditions favorables à nos cultures, en limitant les excès de chaleur. Elles améliorent les conditions de travail, puisqu’il fait moins chaud sous les panneaux que sous des tunnels plastiques. Le troisième bénéficie attendu est environnemental, puisque nous espérons réduire de 25 % l’irrigation, et n’utiliserons plus de tunnels plastique, qui doivent être remplacés régulièrement. » déclarent Agathe et Rosalie Guth.
Un suivi rigoureux avec la Chambre d’agriculture
Une parcelle témoin sous tunnels plastiques permettra de recueillir des données précises sur la production de fruits et d’assurer un suivi scientifique. Seront notamment contrôlés la taille des fruits, leur qualité gustative, le taux de sucre, les rendements ou besoins en eau. Sous les panneaux solaires, des capteurs mesureront la température, l’incidence de la lumière (PAR), l’humidité et d’autres indicateurs. Un partenariat a été conclu avec l’entité “Planètes Légumes” de la Chambre d’Agriculture du Bas-Rhin. Un suivi agronomique sur cinq ans est prévu pour juger de l’efficacité de la production sous les panneaux semi-transparents.
Visite du site le 29 novembre
Une visite de site est prévue le 29 novembre de 7h30 à 9h30 dans le cadre de la conférence internationale sur l’agrivoltaïsme “Agrivoltaïcs IFE” qui a lieu à Strasbourg. La visite est réservée aux participants de l’événement sur inscription sur le site.
    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire