Au Sénégal, la construction de la première centrale solaire avec stockage pourrait bientôt débuter - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Au Sénégal, la construction de la première centrale solaire avec stockage pourrait bientôt débuter

Développé par Teranga Niakhar Storage, filiale de Energy Resources Senegal (ERS), le parc disposera d’une capacité photovoltaïque de 30 MWc avec un système de stockage de 15 MW/45 MWh. Le projet vient de recevoir un financement de la part de la Banque ouest-africaine de développement.La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a approuvé un prêt de 15 milliards de francs CFA (22,8 millions d’euros) à la société Teranga Niakhar Storage qui développe un projet photovoltaïque de 30 MWc avec un système de stockage de 15 MW/45 MWh à Niakhar dans l’ouest du Sénégal. Ce financement permettra à la filiale de Energy Resources Senegal de démarrer les travaux du parc en développement depuis 2020. La construction a été confiée à Omexom, filiale du groupe français Vinci. Le coût total est estimé à environ 45 millions d’euros.
L’énergie produite par la centrale sera vendue à la Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec), qui est chargée de la distribution publique d’énergie, pour une période de 25 ans (renouvelable) sur la base d’un PPA. Selon la BOAD, elle contribuera à « mieux couvrir la demande en électricité et de sécuriser l’approvisionnement en électricité du pays ». Comme l’indique ERS sur son site, « en tant que première centrale solaire hybride du Sénégal avec stockage sur batterie, le projet ouvrira la voie à d’autres applications de cette technologie non seulement au Sénégal, mais aussi dans d’autres pays africains qui ont l’ambition d’accroître leur dépendance à l’égard de solutions flexibles d’énergie renouvelable ». De plus, l’installation ajoutera une capacité de charge de base au système interconnecté du Sénégal, aidant le pays à répondre à sa demande énergétique en forte croissance.
Le projet entre dans le cadre de la Lettre de Politique de Développement du Secteur de l’Énergie (LPDSE), adopté par l’Etat du Sénégal et signé en 2012, qui se veut de doter le pays d’une politique énergétique, diversifiée, impliquant le secteur privé, permettant une baisse des couts, ainsi qu’une augmentation de 20 % de la production énergétique issue du renouvelable. L’ambition d’Energy Resources Senegal de son coté est de déployer 500 MW de capacité solaire installée en Afrique de l’Ouest d’ici 2025. La société exploite depuis février 2018 une centrale solaire de 20 MWc à Kahone, également dans l’ouest du Sénégal. ERS SA a financé la construction de la centrale, ayant nécessité un investissement de 28,5 millions d’euros, avec l’Oesterreichische Kontrollbank AG (OeKB – ECA autrichienne) et la banque Unicredit.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire