Voltalia : une progression remarquable de 76% de l’EBITDA - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Voltalia : une progression remarquable de 76% de l’EBITDA

Voltalia a publié le 2 avril dernier, ses résultats annuels consolidés de l’exercice clos le 31 décembre 2023. Où l’on peut parler de belles performances. Voltalia a dépasé ses objectifs 2023 et laisse entrevoir des perspectives ensoleillées pour l’avenir !
Le chiffre d’affaires de Voltalia s’établit à 495,2 millions d’euros, en hausse de +6% (à taux de change courants et constants). Les Ventes d’énergie et les Services contribuent respectivement à hauteur de 60% et 40% du chiffre d’affaires 2023. Le chiffre d’affaires issu des Ventes d’énergie atteint 299,3 millions d’euros, en hausse de +23% (à taux de change courants et constants). Le chiffre d’affaires issu des Services aux clients tiers atteint 195,5 millions d’euros, en baisse de -12% à taux de change courants et constants.
« Quatre ans d’engagement des équipes »
L’EBITDA s’établit à 241,1 millions d’euros, en progression de +76%. La marge d’EBITDA augmente fortement à 48,7%, contre 29,4% en 2022, soit une appréciation de plus de 20 points. La progression résulte des améliorations concomitantes des taux de marge d’EBITDA des Ventes d’énergie et des Services. L’EBITDA normatif, calculé avec un taux de change EUR/BRL moyen annuel de 6,3 et une production éolienne, solaire et hydraulique correspondant à la moyenne de long terme, s’élève à 271 millions d’euros.
Le résultat net part du Groupe se monte à 29,6 millions d’euros, contre une perte de 7,2 millions d’euros en 2022, bénéficiant de la forte progression de l’EBITDA. « Voltalia a atteint ou même dépassé ses objectifs 2023. C’est le résultat de quatre ans d’engagement des équipes qui, malgré le Covid qui a émergé juste après la fixation des objectifs 2023, a permis de multiplier entre 2019 et 2023 la capacité des centrales par 2,7, le chiffre d’affaires par 3,3, l’EBITDA par 3,7 et le résultat net part du Groupe par 6,4. Je les remercie chaleureusement. La progression par rapport à 2022 a elle aussi été forte, avec notamment un EBITDA en croissance de 76%. Nous annonçons de nouveaux objectifs 2024 de capacité et d’EBITDA et nous confirmons nos objectifs 2027, tout en les précisant. Nous nous dotons aussi de nouveaux objectifs ESG pour 2027 et 2030 afin d’amplifier les impacts positifs de notre Mission », commente Sébastien Clerc, Directeur général de Voltalia.
Nouveaux objectifs 2024 et 2027 
Voltalia annonce pour 2024 de nouveaux objectifs qui anticipent une nouvelle augmentation de sa capacité et de son EBITDA.

Capacité en exploitation et construction à environ 3,3 GW, en croissance de +16% par rapport à 2023, dont environ 2,5 GW en exploitation.
EBITDA à environ 255 millions d’euros, en croissance de +6% par rapport à 2023, dont environ 230 millions d’euros issus des Ventes d’énergie.

Voltalia confirme et précise ses objectifs opérationnels et financiers à horizon 2027, soit :

Capacité détenue en propre supérieure à 5 GW (confirmation), avec environ 4,2 GW en exploitation (précision).
Capacité exploitée pour compte de clients tiers supérieure à 8 GW (confirmation).
EBITDA normatif d’environ 475 millions d’euros (confirmation), dont environ 430 millions d’euros provenant des Ventes d’énergie (précision).

Voltalia souhaite préciser des éléments de sensibilité de son EBITDA 2027 au taux de change EUR/BRL et aux écarts de production électrique par rapport à la moyenne de long terme. Avec une hypothèse qui décalerait de plus ou moins 1,0 le taux de change EUR/BRL, l’impact sur l’EBITDA publié en 2027 serait d’environ +35 millions d‘euros (taux de 4,5 contre un taux normatif de 5,5) ou – 25 millions d’euros (taux de 6,5 contre un taux normatif de 5,5). Avec une hypothèse qui décalerait la production électrique des centrales solaires, éoliennes et hydrauliques avec pour chacune des trois technologies les amplitudes de 2023, l’impact sur l’EBITDA publié en 2027 serait d’environ plus ou moins 48 millions d’euros. Un écart global en 2027 de même ampleur que celui de 2023 est rendu beaucoup moins probable du fait de la croissance du portefeuille qui s’accompagne de sa diversification.
Confirmation et nouveaux objectifs ESG pour 2027 et 2030
Voltalia confirme l’objectif ESG de CO2 évité de plus de 4 millions de tonnes. En tant qu’entreprise à mission, Voltalia s’efforce constamment de renforcer ses engagements et son impact positif sur l’environnement et la société. Aujourd’hui, l’entreprise franchit une nouvelle étape en se fixant de nouveaux objectifs ESG à atteindre en 2027 et 2030 :
En 2027 : objectif de 100% des capacités détenues en cours de construction présentant un plan d’engagement des parties prenantes (SEP) aligné sur les normes de la SFI (groupe Banque mondiale), contre 44% fin 2023.
En 2027 : objectif de 50% des MW solaires détenus en exploitation situés sur des sols co-utilisés ou revalorisés (contre 37% à fin 2023), c’est-à-dire des terrains combinant solaire et une autre activité humaine (telle que les bâtiments, les parkings, l’agriculture et le pâturage) ou situés sur des sols à faible potentiel de biodiversité, agricole ou économique (tels que déserts, friches industrielles et carrières désaffectées).
En 2030 : objectif de baisse de -35% de l’intensité carbone en kgC02/MW (Scope 3) des centrales solaires détenues par rapport à 2022 (contre -4% en 2023), notamment en priorisant l’acquisition de panneaux solaires bas carbone.

Durée résiduelle des contrats de vente d’électricité de 17,1 ans
Voltalia annonce également que sa visibilité à long terme s’est encore améliorée. La durée résiduelle moyenne de ses contrats de vente d’électricité est en progression de 7 mois à 17,1 ans à fin 2023 (par rapport à 16,5 ans en fin 2022), avec 8 milliards d’euros de revenus futurs sous contrat. Le portefeuille de projets en développement, destinés à être conservés ou vendus avec des services de construction et de maintenance, se montait fin décembre 2023 à 16,6 GW, un chiffre record en hausse de 17%. Il inclut 1,2 GW de projets sécurisés par le gain de contrats long terme de vente d’électricité.
Sébastien Clerc, Directeur général de Voltalia

    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire