Tenergie créé deux co-entreprises avec le Crédit Agricole pour le solaire en tiers-investissement - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Tenergie créé deux co-entreprises avec le Crédit Agricole pour le solaire en tiers-investissement

Le développeur et producteur signe ce nouveau partenariat pour développer des petites installations photovoltaïques sur bâtiment industriels et agricoles existants ou sur des ombrières dans le quart sud-est de la France. Ensemble, les deux nouvelles co-entreprises visent à développer environ 50 MW de centrales solaires par an financées en tiers investissement.

Tenergie poursuit sa stratégie consistant à créer des co-entreprises locales pour déployer ses projets solaires en toitures et en ombrières. La société vient d’annoncer la création de deux nouvelles entités avec des agences du Crédit Agricole dans le quart sud-est de la France. Elle a confié à pv magazine que la répartition du capital était équilibrée pour les deux structures et que l’une d’entre elle accueillait également deux coopératives agricoles en tant qu’actionnaires.
Avec ses deux co-entreprises, Tenergie veut développer, construire et exploiter de nouvelles centrales solaires financées en tiers-investissement. Dans ce modèle le client n’a pas à payer puisque l’installation appartient à Tenergie qui se rémunère via la revente de l’électricité sur le réseau. « Les clients disposent en contrepartie d’une rémunération compensatrice (soulte, loyer…) ou du financement pour leur compte d’un projet de rénovation ou d’exploitation (construction d’un hangar, désamiantage…) », précise la société.
La première entreprise, baptisée CAAPTEN, a été créée avec le Crédit Agricole Alpes Provence pour construire et exploiter des installations photovoltaïques sur les territoires des Bouches du Rhône, du Vaucluse et des Hautes-Alpes. L’objectif est de développer assez d’installations pour produire l’équivalent de la consommation d’électricité verte d’une ville de la taille d’Aix-en-Provence d’ici 2030.
Pour ce faire, Tenergie a expliqué à pv magazine vouloir développer 20 MW par an répartis dans 40 à 50 projets. « L’idée est de proposer aux agriculteurs, industriels, entreprises clients du Crédit Agricole Alpes Provence une solution pour développer des projets d’énergie solaire sans avoir à investir », explique la société.

La deuxième co-entreprise a été nommée Loire Haute-Loire Energie (LHL Energie) et devrait atteindre un flux annuel de 30 MW de capacité solaire développée par an avec deux offres différentes : l’installation de centrales solaires sur toitures ou la construction de bâtiments avec toitures PV. « Dans le cas d’un bâtiment existant, le client bénéficiera d’une rénovation de sa toiture (désamiantage par exemple) et/ou d’un loyer selon les cas de figure, explique Tenergie à pv magazine. Dans le cas de la construction d’un bâtiment, le client bénéficiera de l’usage d’un nouveau bâtiment pour son exploitation. »
Dans cette entreprise, Tenergie s’est associée avec le Crédit Agricole Loire Haute Loire, le groupe agricole et agroalimentaire EUREA (3200 agriculteurs adhérents) et la coopérative d’éleveurs bovins et ovins SICAREV COOP (500 éleveurs membres). Les réseaux de ces deux organisations agricoles devraient pouvoir offrir des débouchés à LHL Energie sur les territoires visés.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire