S’assurer contre les dysfonctionnements des batteries - PV SOLAIRE ÉNERGIE

S’assurer contre les dysfonctionnements des batteries

Malgré une recrudescence des cas ces derniers temps, il est extrêmement improbable qu’un système de stockage sur batterie se mette à dégager de la fumée, s’enflamme ou explose. Mais lorsque cela arrive, que se passe-t-il alors ? Les assurances couvrent-elles les dommages ? Le prix des primes est-il revu à la hausse ? Comment les assureurs évaluent-ils le problème ?D’après pv magazine international.
Un incendie se déclare au sous-sol d’une maison individuelle après l’explosion violente d’une batterie de stockage. Une batterie de stockage solaire réduit une maison en cendres à la suite d’un dysfonctionnement. Un système de stockage sur batterie explose et entraîne plus de 100 000 € de dommages. Après la survenue de nombreux incidents de ce type, des tests de sécurité doivent être menés sur un certain nombre de systèmes de stockage sur batterie.
Au cours des deux dernières années, les gros titres des journaux ont laissé entendre que des centaines de milliers de personnes en Allemagne, intéressées par la transition énergétique, ont en toute naïveté installé chez eux des dispositifs présentant un risque d’incendie et ayant une fâcheuse tendance à exploser. Or, tout cela est trompeur.
À l’heure actuelle, il y a plus de 650 000 dispositifs de stockage sur batterie en Allemagne. Le nombre d’appareils qui a dégagé de la fumée ou a brûlé n’est pas clairement déterminé. Si l’on compte le nombre d’incidents de ce type qui ont été rapporté sur l’année dernière, on arrive à une dizaine, bien que tous n’aient pas causé directement de dégâts majeurs. Au final, il s’agit d’un petit nombre de cas si on le replace dans le contexte national plus large des 160 000 incendies déclarés dans des bâtiments d’habitation et recensés chaque année par le syndicat d’assureurs allemand Gesamtverband der Deutschen Versicherungswirtschaft.
En réalité, les incidents liés à des batteries sont en baisse, malgré la hausse du nombre d’installations. Les réfrigérateurs et les mauvaises utilisations de multiprises sont responsables de bien plus de départs de feux. Même si les batteries lithium-ion présentent statistiquement un certain risque d’incendie, c’est en tenant compte des dispositifs utilisés dans les appareils de stockage, les ordinateurs portables, les perceuses, les trottinettes électriques ou encore les aspirateurs sans fil.
Un risque soumis à discussion
Cela ne signifie pas qu’un appareil de stockage de l’énergie ne peut pas s’enflammer, comme Werner Beuerle ne le sait que trop bien. Le 8 mai 2022, sa batterie de stockage a explosé dans le sous-sol de sa maison près de Calw, en Allemagne.
« Au début, elle dégageait de la fumée, comme une cigarette », témoigne Werner Beuerle, qui se trouvait dans sa maison lorsque l’accident est survenu. À mesure que la fumée qui s’échappait de la cave s’intensifiait, il s’est douté que quelque chose ne tournait pas rond. Peu après, la batterie a explosé si violemment que fenêtres et portes ont été soufflées. Des flammes ont léché les façades depuis les fenêtres du sous-sol sur trois côtés de la maison. Le propriétaire a passé la soirée sous observation médicale après avoir inhalé de la fumée.
À leur arrivée, les pompiers ont éteint l’incendie. La fumée s’était propagée à l’ensemble de la maison. D’après Werner Beuerle, les émanations s’étaient insinuées dans toute la structure de la maison, détériorant tout ce qui s’y trouvait.
« La compagnie d’assurance a quand même essayé de sauver mes meubles tapissés grâce à un bain d’ozone », poursuit-il.
Assurance habitation : dommages par risque. (Catastrophe naturelle / Incendie / Dégâts des eaux / Tempête et grêle) Source : GDV

En vain. Au final, il a fallu tout jeter : mobilier, équipements et même les souvenirs. Les dégâts ont été considérables. Pour remettre la maison en état, les ouvriers ont dû dépouiller la maison pour n’en laisser que la carcasse. Werner Beuerle et sa femme ont été relogés temporairement. Pour lui, cet accident a été un peu comme gagner au loto, mais à l’envers : tout aussi improbable, en version malchanceuse.
Des assureurs informés
Heureusement, la compagnie d’assurance de Werner Beuerle a couvert ses dépenses. Détail crucial : il avait informé à l’avance son assureur habitation de l’installation d’un système de stockage de l’énergie sur batterie dans sa maison et déclaré un montant suffisamment élevé pour sa maison et son contenu. Selon les assureurs, l’installation d’une batterie de stockage n’a aucune incidence sur l’assurance habitation.
Quoi qu’il en soit, les propriétaires qui installent des systèmes PV et des batteries en Allemagne devraient tout de même en avertir leur assureur.
« Cela devrait être en fait au moment de l’installation », indique Matthias Cohrs, expert en sinistre au département des sinistres chez l’assureur allemand GEV.
Depuis 2018, GEV assure les systèmes de solaire et de stockage sans coûts supplémentaires pour les propriétaires de maisons. Mais quel que soit le niveau de couverture de l’assurance, l’installation doit toujours être réalisée par du personnel qualifié. Afin de minimiser encore les risques d’incendie, la Société allemande pour l’énergie solaire (DGS) a publié des règles destinées aux professionnels pour l’installation et le fonctionnement des systèmes de stockage de l’énergie. Ainsi, les dispositifs de stockage sur batterie devraient être installés dans un endroit sec, où la température ne descend pas en dessous de 10 °C, et être tenus éloignés de tout matériau inflammable. Il est déconseillé d’installer une batterie près d’un système de chauffage au gaz par exemple.
La maintenance est un autre impératif clé. Les propriétaires devraient donc réaliser l’entretien de leurs systèmes de solaire et de leurs batteries aux intervalles recommandés par le fabricant, sous peine d’en payer le prix ultérieurement. Si la fréquence d’entretien n’est pas respectée, l’assureur est susceptible de réduire le montant des prestations versées en cas de sinistre. Il est également intéressant d’envisager d’étendre l’assurance de responsabilité afin qu’elle couvre un système PV et une batterie de stockage. Cela prend tout son sens lorsqu’un incendie cause des dommages à des bâtiments voisins, par exemple dans le cas d’une maison mitoyenne.
Risque d’incendie déclenché par des batteries de stockage. Source : Ralph Haselhuhn, DGS, données de marché cumulées du Fraunhauser ISE et du RWTH Aachen

Autre raison de contacter son assureur : l’accroissement de la valeur du bâtiment. Les systèmes PV et les dispositifs de stockage de l’énergie sur batterie qui y sont associés coûtent plusieurs dizaines de milliers d’euros. Cet élément doit aussi être pris en compte.
Couverture adaptée
C’est l’approche qu’a adoptée Werner Beuerle. Il n’a pas eu à payer pour les dégâts de sa maison détruite ni pour remplacer son mobilier. Pour ce qui est de l’hébergement temporaire, il a dû prendre en charge certaines dépenses, mais une part significative a été indemnisée par l’assureur. En raison de l’ampleur des travaux à réaliser, Werner Beuerle n’a pas pu réintégrer sa maison avant 325 jours. Les conditions exactes de la couverture des frais pour l’hébergement temporaire varient en fonction des compagnies d’assurance. En Allemagne, une police d’assurance de base peut verser 100 € par jour pour un logement à l’hôtel pendant 100 jours maximum, certains contrats plus haut de gamme couvrant une période de 200 jours.
L’assurance de Werner Beuerle lui a versé 200 € par jour, qui étaient déduits de la somme convenue couverte par la police d’assurance. Si le propriétaire a dû débourser certains coûts, ces derniers pourraient éventuellement être recouvrés au terme d’une action en justice. En effet, Werner Beuerle prévoit de poursuivre en justice le fabricant de la batterie, en s’appuyant sur la législation allemande en matière de garantie produits, pour récupérer les sommes non prises en charge par sa compagnie d’assurance.
En dépit de cet épisode malheureux, Werner Beuerle n’a pas renoncé au stockage de l’énergie PV. Il a installé un nouveau système de batterie et en a déjà informé sa compagnie d’assurance. Cette fois-ci toutefois, le dispositif est installé dans un garage séparé. Ainsi, en cas de nouvel incident, les dégâts seront plus facilement gérables.
« Je n’ai pas peur des systèmes de stockage de l’énergie, affirme-t-il. Ça n’a jamais été le cas, et ça n’a pas changé. »
Selon Werner Beuerle, la compagnie d’assurance n’a rien eu contre l’ajout d’un nouveau dispositif de stockage de l’énergie dans sa police d’assurance, et ses primes n’ont pas changé depuis l’incendie. Sa réaction face aux risques d’incendie des dispositifs de stockage est en accord avec l’attitude du secteur des assurances en la matière. Ainsi, interrogée sur la question, la compagnie HDI Insurance a confirmé que les batteries de stockage ne figurent pas parmi les éléments de risque recherchés lors de la demande de souscription d’assurance. De même, GEV évalue les risques liés aux systèmes de stockage sur batterie comme étant gérables.
Traduction assurée par Christelle Taureau. 

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire