Otovo, un troisième trimestre au firmament, une année 2024 qui s’annonce faste pour l’énergie solaire en France - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Otovo, un troisième trimestre au firmament, une année 2024 qui s’annonce faste pour l’énergie solaire en France

Otovo spécialiste européen du solaire résidentiel et des batteries solaires, a publié le 30 octobre dernier ses résultats financiers pour le 3e trimestre 2023 et estime que le marché français est aujourd’hui l’un des plus prometteurs d’Europe pour le solaire résidentiel en 2024. Pour aux moins trois raisons : un coût du matériel historiquement bas, une hausse du prix de l’électricité et la fin prochaine du bouclier tarifaire !
Le groupe Otovo a connu un troisième trimestre record en termes de rentabilité, avec une amélioration substantielle des marges déclarées selon les normes IFRS, qui atteignent désormais 21 %. La marge brute générée, qui tient également compte de la création de valeur dans le segment des locations), se monte désormais à 26%.
« Le solaire résidentiel plus attractif que jamais »
Malgré la progression du nombre d’installations et une hausse des revenus générés, le marché a connu un fort ralentissement des ventes, intervenu après une hausse spectaculaire des demandes en 2022. Cela a entraîné une contraction des ventes d’Otovo au cours de cette période. Néanmoins les ventes réalisées sur la plupart des marchés d’Otovo n’étant pas à leur niveau maximal, Otovo est prêt à absorber de nouveaux volumes dès que le marché repartira à la hausse.
« Nous restons très optimistes quant au potentiel du marché actuel avec des frais d’installation et d’acquisition de matériel particulièrement bas qui rendent le solaire résidentiel plus attractif que jamais pour les consommateurs. Tout cela, combiné aux programmes de subventions prévus par plusieurs gouvernements européens pour encourager les consommateurs à revenir à l’énergie solaire, rendent les perspectives d’une nouvelle amélioration au cours de l’hiver beaucoup plus solides qu’elles ne l’ont été depuis plusieurs trimestres. Otovo se prépare à en tirer le meilleur parti », déclare Andreas Thorsheim, fondateur et PDG d’Otovo.
« Toutes les conditions sont réunies pour que le solaire résidentiel explose en France en 2024 »
« La France est le marché prioritaire pour Otovo dans les prochains mois. Toutes les conditions sont réunies pour que le solaire résidentiel explose en France en 2024 : le prix des installations solaires n’a jamais été aussi bas, le gouvernement a annoncé la fin du bouclier tarifaire pour l’électricité en 2024 et des nouvelles augmentations du prix de l’électricité aux alentours de 10%… Il n’a jamais été aussi intéressant pour les consommateurs de s’équiper en panneaux solaires. » détaille Jean Rosado, Directeur Général d’Otovo France.
L’électrification croissante des usages partout en Europe »
En outre, ce trimestre, Otovo a élargi son portefeuille de produits, en lançant des chargeurs pour véhicules électriques en Allemagne en réponse au programme de subvention “Énergie solaire pour les voitures électriques” du gouvernement allemand et en commençant à tester des pompes à chaleur en Italie. L’ajout de ces produits multiplie la taille du ticket d’entrée par respectivement 1,9 et 2,8. « Toutes ces initiatives sont très intéressantes et confirment l’électrification croissante des usages partout en Europe. Il est donc plus que souhaitable de produire de l’électricité partout où nous le pouvons, d’où l’importance de permettre aux consommateurs de produire leur propre électricité. Le solaire résidentiel a ainsi un véritable rôle à jouer. Il est néanmoins plus que regrettable que le solaire résidentiel ne reçoive jamais aucun soutien du gouvernement français contrairement aux autres pays européens. Nous ne pouvons pas nous permettre de négliger une quelconque source d’énergie, compte tenu de l’inflation et de nos besoins. “Or nous disposons de 15 à 20 millions de maisons qui pourraient générer de l’énergie, cela fait de la France le pays européen avec le plus fort potentiel pour l’énergie solaire résidentielle. » ajoute Jean Rosado.

Otovo envisage une éventuelle émission d’actions pour financer la croissance
La société travaille actuellement à sa rentabilité, qui devrait être atteinte grâce à une combinaison de croissance du volume des ventes, d’amélioration des coûts opérationnels et de monétisation de ses actifs libellés en euros. Pour financer cette croissance attendue, la société envisage une éventuelle émission d’actions afin de lever des fonds, et a retenu les services de Pareto Securities, DNB Markets et Bryan, Garnier & Co pour l’assister et la conseiller. Les principaux actionnaires de la société ont manifesté un vif intérêt pour une telle émission.
Le calendrier, la structure et la taille de toute émission d’actions dépendront, entre autres, des conditions du marché et des résolutions nécessaires de l’entreprise, et aucune garantie ne peut être donnée quant à la réalisation d’une émission d’actions par la société. De plus amples informations sur l’émission d’actions seront publiées en temps voulu.
Andreas Thorsheim, fondateur et PDG d’Otovo

    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire