Mini-réseaux solaires : Husk clôture une levée de fonds historique en Afrique - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Mini-réseaux solaires : Husk clôture une levée de fonds historique en Afrique

La société américaine a annoncé un accord de financement 96 millions d’euros (40 millions d’euros de capitaux propres et de 56 millions de dette), soit un record pour le secteur des mini-réseaux solaires. Le tour de table a été mené par le fonds français STOA et a également mobilisé l’agence de développement française Proparco.La société spécialisée dans les mini-réseaux solaires Husk Power vient d’annoncer sa quatrième levée de fonds. A cette occasion, l’entreprise américaine bat un record dans le financement du développement du photovoltaïque hors réseau en récoltant 103 millions de dollars (96 millions d’euros) de fonds. L’enveloppe est répartie entre 40 millions d’euros de capitaux propres et de 56 millions de dette.
L’investissement financera le déploiement de nouveaux mini-réseaux solaires en Inde et au Nigeria, où la législation a récemment évolué au bénéfice de l’électricité renouvelable, en mettant effectivement fin aux subventions aux combustibles fossiles. « En Inde, bien que le pays affiche un taux d’électrification proche de 100 %, les coupures de courant quotidiennes continuent de toucher près de la moitié des ménages ruraux et le tiers des ménages urbains », ont affirmé les partenaires dans un communiqué commun. De quoi raviver l’intérêt des investisseurs pour le solaire hors réseau, plus rapide à déployer et moins couteux en termes d’infrastructures.
« Cette opération envoie un signal clair aux gouvernements et investisseurs, indiquant que l’industrie des mini-grids est désormais banquable », s’est réjouit Manoj Sinha, le PDG de Husk.
Le tour de table a été mené par le fonds à impact français (STOA) qui signe son premier investissement dans le secteur des mini-réseaux électriques. Il permet à la Société financière de développement international des États-Unis (DFC) et à l’agence de développement française Proparco d’entrer au capital. Les actionnaires existants, dont la Swedfund et la FMO ont aussi participé à l’opération financière.
Husk revendique aujourd’hui un portefeuille de quelques 200 mini-réseaux solaires en opération et vise à doubler ce chiffre sur les douze prochains mois. Ses clients sont des particuliers ou des petites entreprises qu’il facture sur un modèle de paiement à l’acte hebdomadaire ou mensuel, par un paiement et un suivi du crédit numérique (modèle PAYG).

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire