Marché de l’UE sur le déploiement du photovoltaïque : une croissance record avec des perspectives modérées - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Marché de l’UE sur le déploiement du photovoltaïque : une croissance record avec des perspectives modérées

Selon les Perspectives du marché européen de l’énergie solaire 2023-2027 publiées par l’association solaire européenne SolarPower Europe, les États membres de l’Union européenne (UE) ont connu une nouvelle année record en matière de déploiement photovoltaïque en 2023. Pour la troisième année consécutive, le marché a augmenté de 40 pour cent ou plus, pour atteindre environ 56 gigawatts (GW). Avec 14 GW de nouvelles installations, l’Allemagne, leader, a été le premier pays de l’UE à dépasser la barre des 10 GW. Le marché italien a doublé pour atteindre 4,9 GW, tandis que le marché autrichien a augmenté de 114 % pour atteindre 2,2 GW. Malgré ces chiffres records, SolarPower Europe prévoit des taux de croissance bien inférieurs à partir de 2024. Enquête !
Selon l’étude de marché, 2023 a été la meilleure année pour l’énergie solaire dans 20 des 27 États membres de l’UE, dont 14 pays ayant installé 1 GW ou plus. La capacité installée totale dans l’UE s’élève désormais à 263 GW. La crise énergétique déclenchée par le conflit en Ukraine a entraîné un boom de l’industrie solaire. Les États membres de l’UE et la Commission européenne ont finalement reconnu l’importance de l’énergie solaire en tant que source d’énergie propre et stratégique et ont revu à la hausse leurs ambitions en matière de déploiement photovoltaïque. La force motrice en Europe continue d’être le segment des toitures : les installations commerciales et industrielles (C&I) ont augmenté de 4% à 33% (par rapport aux installations résidentielles (33 %) et aux grandes installations (34%))
Les plus grands marchés 2023 : Allemagne, Espagne et Italie…la France à la traîne
L’Allemagne revient en tête du classement de l’UE en 2023 : la réforme de la loi sur les sources d’énergie renouvelables (EEG) en juillet 2023 a créé de meilleures conditions de marché avec davantage de surfaces disponibles pour la construction et des tarifs de rachat plus élevés. Le marché allemand a doublé de taille par rapport à 2022. La nation solaire espagnole a pris la deuxième place avec une croissance de 8,2 GW, ce qui signifie qu’elle a augmenté de 0,2 GW de moins qu’en 2022 (8,4 GW). SolarPower Europe attribue cela à la longueur des procédures de permis de construire et au ralentissement de la croissance du segment des ménages privés. L’Italie enregistre une croissance record, malgré les restrictions imposées au crédit d’impôt Superbonus en 2023, ce qui la place parmi les cinq premiers pays solaires pour la première fois depuis longtemps. L’un des moteurs est le déploiement du photovoltaïque dans le segment C&I.
La Pologne occupe la quatrième place avec 4,6 GW, soit une croissance de 0,1 % supérieure à celle de 2022 (4,5 GW). Le passage du net metering (le compteur tourne à l’envers) au net billing (facturation nette) a freiné la demande d’installations résidentielles. Avec une croissance de 4,5 GW, les Pays-Bas se classent au cinquième rang – et une fois de plus en tête en termes d’installations par habitant (1 280 watts/habitant). Cependant, l’espace limité disponible entravera bientôt la poursuite du déploiement du photovoltaïque dans le pays. Les pays suivants dans le classement de croissance du marché sont la France avec 3,0 GW, l’Autriche avec 2,2 GW, la Belgique avec 1,7 GW, la Grèce avec 1,6 GW et la Hongrie avec également 1,6 GW.
Prévisions prudentes : croissance de 11% en 2024
Avec la baisse des prix de l’électricité et un climat d’investissement difficile en raison des taux d’intérêt élevés, le scénario moyen de l’association solaire européenne prévoit un ralentissement de la croissance dans les années à venir : de 11% en 2024 à 19% en 2025, 14% en 2026 et de nouveau à 11% en 2027. Outre la situation économique générale, les marchés de l’énergie et les politiques financières, l’étude de marché de SolarPower Europe dans l’UE identifie des obstacles structurels qui doivent être surmontés de toute urgence, tels que l’expansion, la numérisation et la modernisation des réseaux électriques. L’utilisation accrue de systèmes de stockage pour équilibrer l’offre et la demande d’électricité en fonction du profil de production d’énergie solaire est à la traîne.
Les barrières réglementaires semblent en être la cause. SolarPower Europe constate également des lacunes de la part des pays en matière de processus d’autorisation de construction pour de nouvelles installations. En particulier pour les grandes installations, ces délais peuvent prendre jusqu’à plusieurs années au sein de l’UE-27, dans les cas extrêmes jusqu’à six ans. Même dans le segment résidentiel, les approbations prennent trop de temps (jusqu’à un an). Conformément aux conclusions de l’étude de marché, l’association solaire européenne appelle désormais les États membres à faire leurs devoirs et à créer un environnement favorable à la croissance de l’énergie solaire par différentes mesures politiques. Car même les Plans Nationaux Énergie et Climat (PNEC), que les États membres ont récemment révisés, impliquent des objectifs d’expansion inférieurs à ceux du plan RePowerEU de 70 GW d’énergie solaire dans l’UE d’ici 2030.

    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire