Loi de programmation énergétique : le SER lance un appel aux parlementaires : l’avenir du pays est en jeu - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Loi de programmation énergétique : le SER lance un appel aux parlementaires : l’avenir du pays est en jeu

Et voilà que le SER donne de la voix. Comme un appel à la Nation tout entière et à ses représentants : « Mesdames et messieurs les parlementaires : votez une loi de programmation énergétique, le compromis est à portée de main et il en va de l’avenir du pays ! »
La proposition de loi déposée par les députés écologistes sera examinée ce 4 avril en séance publique. Ce texte visant à fixer de nouveaux objectifs de programmation énergétique souligne l’importance du débat démocratique sur les sujets énergétiques et rappelle le rôle incontournable des énergies renouvelables en faveur de la décarbonation. Face à l’absence de Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE), la proposition de loi présentée par sa rapporteure Julie Laernoes et adoptée en commission des affaires économiques rappelle la nécessité de disposer d’une trajectoire énergétique claire pour parvenir à la neutralité carbone en 2050. Les débats en commission ont montré qu’une voie de passage parlementaire était possible, des pas importants ont été faits.
« Notre pays ne peut pas rester dans le flou »
L’examen de la proposition de loi le 4 avril en séance publique doit être l’occasion de concrétiser cette possibilité et de saisir les mains tendues. Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) soutient cette volonté politique forte d’aboutir à une convergence des objectifs de baisse des émissions de gaz à effet de serre et de production par filière énergétique – filières renouvelables y compris. La France a besoin de sa programmation énergétique, l’heure n’est ni aux crispations ni aux postures. « Notre pays ne peut pas rester dans le flou sur son avenir énergétique, surtout quand il y a un aussi large consensus sur les objectifs ! Une voie de passage est possible et souhaitable. Avec un peu de bonne volonté, il est sans doute possible de trouver un compromis », déclare Jules Nyssen, Président du SER.

    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire