Le rapport de smartEn, co-sponsorisé par Eaton, décrit les perspectives de la recharge bidirectionnelle des véhicules électriques en Europe - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Le rapport de smartEn, co-sponsorisé par Eaton, décrit les perspectives de la recharge bidirectionnelle des véhicules électriques en Europe

Alors que l’Europe fait face à une demande croissante de flexibilité énergétique, un rapport inédit, co-sponsorisé par Eaton, entreprise spécialisée dans la gestion intelligente de l’énergie, analyse les cadres réglementaires de 11 pays européens pour mettre en lumière les opportunités majeures offertes par le stockage d’énergie grâce à la recharge bidirectionnelle (V2X) des véhicules électriques.
Le rapport, réalisé par smartEn – Smart Energy Europe et les consultants indépendants de DNV, offre une analyse approfondie des éléments facilitateurs et des obstacles à la recharge bidirectionnelle. Il expose divers aspects tels que l’évolution des véhicules électriques et des bornes de recharge, les conditions réglementaires et d’accès au marché, ainsi que certaines considérations relatives au réseau électrique. Le rapport souligne l’importance souvent sous-estimée des solutions mobiles de stockage d’énergie à petite échelle pour surmonter les contraintes du réseau causées par l’électrification et la croissance de la production d’une énergie renouvelable variable, et affirme le rôle essentiel de la recharge bidirectionnelle dans la transition énergétique en Europe.
Michael Villa, directeur exécutif de smartEn, explique : « Pour répondre aux besoins croissants en matière de stockage d’énergie dans le cadre de la transition énergétique, nous ne pouvons pas nous permettre de nous concentrer uniquement sur des actifs à grande échelle. Nous ne disposons pas encore d’un cadre européen pour la recharge bidirectionnelle des véhicules électriques et les règles particulières de certains États membres empêchent l’adoption commerciale à grande échelle de la technologie V2X. La double taxation de l’énergie reste l’un des principaux obstacles au développement de la recharge bidirectionnelle. L’accès inégal au marché ou l’absence de prix dynamiques sont d’autres exemples de difficultés rencontrées du côté de la demande ».
La nécessité d’un cadre européen pour la recharge bidirectionnelle
Une récente estimation chiffrée évalue à 9,9 milliards d’euros les bénéfices potentiels résultant des activations V2X dans l’UE d’ici 2030. Le rapport smartEn souligne l’importance cruciale de libérer le potentiel de la recharge bidirectionnelle pour assurer une transition énergétique efficace, en tirant parti de toutes les ressources énergétiques décentralisées possibles. Cela comprend certains actifs du secteur des transports non initialement dédiés à cette tâche. Le rapport a été co-sponsorisé par Eaton, Enel X, ev energy, Octopus Energy, The Mobility House, Elli et tiko.
Fabrice Roudet, directeur général du département transition énergétique chez Eaton, commente : « Dans ses conclusions, le rapport met en évidence le défi majeur représenté par les exigences techniques complexes et non coordonnées d’un pays à l’autre pour le déploiement du V2X. En tant que fabricants de bornes de recharge et fournisseurs d’infrastructures de recharge pour véhicules électriques à travers l’Europe, nous sommes pleinement conscients de la nécessité pour les entreprises et les consommateurs de bénéficier de clarté de la part des gouvernements et des décideurs politiques sur les objectifs finaux en matière de déploiement de la recharge bidirectionnelle à l’échelle européenne. Sans cela, comme l’indique le rapport, les véhicules électriques pourraient rester déconnectés du réseau et non productifs jusqu’à 90 % du temps, entraînant ainsi une perte considérable en termes de flexibilité énergétique nécessaire pour équilibrer l’utilisation des énergies renouvelables variables sur le réseau ».
Fabrice Roudet, directeur général du département transition énergétique chez Eaton

    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire