Le marché français du PV finit l’année en trombe avec un record de près de 3,2 GW en cumul annuel : insuffisant ! - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Le marché français du PV finit l’année en trombe avec un record de près de 3,2 GW en cumul annuel : insuffisant !

La 49ème édition de l’Observatoire de l’énergie solaire photovoltaïque traite de l’activité des installations PV au 4ème trimestre 2023 en France. Et c’est justement grâce à ce 4ème trimestre très dynamique que le marché solaire français atteint un record sans précédent en franchissant la barre des 3 GW raccordés sur un an ! Enfin.
Le volume de raccordement au 4ème trimestre 2023 s’établit à 921 MW en hausse par rapport au volume du 3ème trimestre 2023 (776 MW). La capacité raccordée au cours de l’année 2023 s’élève à 3164 MW. Par rapport au 3ème trimestre, ce 4ème trimestre est marqué :

par une baisse du segment « autoconsommation » (totale ou partielle), restant à un niveau très haut avec plus de 53 000 installations raccordées
par une baisse du segment des installations domestiques (
par une légère hausse du segment des moyennes toitures (9 à 100 kW), avec 109 MW raccordés,
par une forte hausse du segment des grandes toitures (100 à 250 kW), avec un volume raccordé de 242 MW, ce qui est un record absolu,
par une stabilité du segment des très grandes toitures (250 kW à 1 MW), avec un volume raccordé de 14 MW,
par une forte hausse du segment des grandes installations (1 MW et +), avec 338 MW raccordés,

La part d’électricité photovoltaïque dans la consommation brute d’électricité en France est de 2,77% au 4ème trimestre 2023. La file d’attente sur le réseau de distribution est à nouveau marquée par une hausse par rapport au précédent trimestre. La file d’attente sur le réseau de transport a augmenté de 1,8 GW sur l’année. Nous observons donc que le stock de projets atteint 21,5 GW au terme de ce 4ème trimestre 2023. Le prix de marché de l’électricité étant moins haut sur ce 4ème trimestre qu’aux trimestres précédents, on observe une inversion de l’impact sur les charges publiques, il est devenu négatif.
« Depuis que l’énergie solaire photovoltaïque a commencé à se déployer en France à la fin des années 2000, jamais la capacité des nouvelles installations raccordées n’avait atteint un tel volume : près de 3,2 GW en une seule année, un chiffre remarquable lorsqu’on le compare au volume annuel moyen raccordé sur la décennie 2011-2020 (de l’ordre de 900 MW/an). Pour autant, cette performance ne doit pas inciter à l’euphorie, quand on la met en perspective avec le rythme de déploiement annuel de nos voisins, qu’il s’agisse de l’Allemagne (14,1 GW en 2023), des Pays-Bas (4,1 GW) ou de l’Espagne (8,2 GW). Face à des besoins croissants et massifs d’électricité sous l’effet combiné de la réindustrialisation et de l’électrification des usages, la montée en puissance des nouvelles capacités renouvelables en général et solaires en particulier, devient une nécessité absolue – et un rythme de 3 GW par an ne suffira pas » déclare Antoine Huard, Président de France Territoire Solaire.

    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire