Le baromètre du crowdfunding en France en 2023 met en exergue le succès des EnR et du solaire en particulier - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Le baromètre du crowdfunding en France en 2023 met en exergue le succès des EnR et du solaire en particulier

Alors que le crowdfunding global enregistre pour la première fois un recul en 2023 (-11,3 %), tout en se maintenant au-dessus des 2 milliards d’euros de fonds collectés, le crowdfunding des énergies renouvelables enregistre quant à lui une progression de 11,5 %, représentant 17,6 % de la collecte globale. Les citoyens aiment à cibler leur épargne vers les EnR !
Mazars et l’association Financement Participatif France (FPF) publient le baromètre de référence du financement participatif en France pour la cinquième année consécutive. Dans un contexte économique difficile, le baromètre met en évidence le succès de cette solution de financement pour une large diversité d’acteurs économiques, avec des tendances cependant contrastées selon les secteurs pour l’année 2023.
Un niveau de collecte supérieur à 2 milliards d’euros
Après une année 2022 record, où le crowdfunding a culminé à plus de 2,3 milliards d’euros collectés, 2023 connaît, pour la première fois, un recul de ce mode de financement : avec 2 089 millions d’euros de collecte, le financement participatif enregistre une baisse de 11,3 %. Néanmoins, malgré un contexte économique et géopolitique turbulent, les résultats du crowdfunding en 2023 se maintiennent au-dessus de la barre des 2 milliards d’euros. Les tendances contrastées du baromètre du crowdfunding s’expliquent par :
 l’impact de la crise de l’immobilier, qui a engendré une baisse de la collecte (-28 %) sur la principale classe d’actifs du crowdfunding et une baisse du prêt en tant que modèle transactionnel ;
 une belle progression du don qui s’impose dans des univers de plus en plus variés : associatif, gaming, entrepreneuriat, culture, etc. ;
 une hausse très significative de l’investissement en capital ;
 la reconfiguration du secteur autour du nouvel agrément européen de Prestataire de Services de Financement Participatif (PSFP) ;
 la poursuite de la diversification des mécanismes de collecte entre family office, fonds d’investissement, CGP, etc. et la croissance du nombre d’initiatives communes. L’approche directe reste très majoritairement prépondérante à 63 % mais les canaux intermédiés prennent un peu plus d’espace (37 % au total, soit + 3 points de base par rapport à 2022), avec les CGP (20 %), les réseaux bancaires (8%) et les fonds d’investissement (7%).
Les énergies renouvelables, grande tendance de l’année 2023 : le solaire devance largement l’éolien
Le crowdfunding des énergies renouvelables (EnR) enregistre une progression de 11,5 %, stimulé par une hausse de 15,1 % du nombre de projets : 351 en 2023 (contre 305 en 2022). Le crowdfunding dédié aux énergies renouvelables pèse désormais 17,6 % de la collecte globale (contre 14 % l’an dernier) pour une collecte s’élevant à 368 millions d’euros.
 Les opérations portent majoritairement sur des projets d’énergie solaire (79 %) qui devance largement l’éolien (10 %), le biogaz (7 %) et l’hydroélectricité (1 %).
 173 projets ont été remboursés en 2023 pour un montant de 88,1 millions d’euros.
 Un niveau de risque proche de zéro : très peu de retard, aucune procédure collective ni perte constatée en 2023.
Le financement participatif en investissement
Avec 267,2 millions d’euros collectés en capital ou en royalties, contre 150 millions en 2022, le financement participatif en investissement poursuit sa forte croissance, dopée par les multiples écosystèmes d’innovation existants en France et une popularisation croissante de ce mode d’investissement dans les médias grand public. L’environnement et les énergies renouvelables continuent de représenter une part importante de ces investissements, avec 28 % des volumes collectés suivi par la technologie et le numérique (18 %). Le contexte fiscal très propice à l’investissement en capital des particuliers dans les jeunes entreprises innovantes devrait largement contribuer à l’affectation de l’épargne des Français dans l’économie réelle et à la croissance de la collecte sur les plateformes d’equity crowdfunding en 2024.
Damien Guermonprez, Président de Financement Participatif France, déclare : « L’intérêt du crowdfunding pour le financement de l’économie réelle se confirme encore en 2023. C’est aussi dans le financement du secteur particulièrement dynamique des énergies renouvelables qu’on observe toute sa pertinence. L’année 2023 a aussi été témoin de la mise en application de l’agrément de Prestataire de Services de Financement Participatif qui a pu impacter l’activité courante des plateformes de prêts et de titres financiers. »

Le projet renouvelable « coups de cœur » 2023
 Le projet d’Inthy, entreprise française pionnière dans le domaine des énergies renouvelables et de la mobilité durable qui souhaite poursuivre, entre autres, l’exploitation à long terme de centrales de production d’énergies renouvelables (solaire, éolien).
Damien Guermonprez, Président de Financement Participatif France

    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
  • Ajouter un commentaire