L’Afrique du sud valide un projet solaire de 1 GW - PV SOLAIRE ÉNERGIE

L’Afrique du sud valide un projet solaire de 1 GW

La société allemande Soventix a obtenu le feu vert budgétaire de la part d’Eskom pour la première phase de son projet de centrale solaire géante dans la ville de De Aar en Afrique du sud. La construction des 342 premiers mégawatts devraient commencer au premier trimestre 2024.L’Afrique du sud a validé un projet de centrale solaire de 1 GW dans la ville de De Aar au centre du pays. Le projet du développeur allemand Soventix vient, en effet, de recevoir la validation budgétaire de la société publique d’électricité Eskom. Il sera l’un des premiers projets de cette taille à être connecté sur le réseau de transport Eskom kV.
Soventix a fait savoir dans un communiqué que l’avis favorable d’Eskom permettra de démarrer la construction de la première phase du projet (342 MW) à partir du premier trimestre 2024. « La portée et la planification de ce projet ouvriront la voie à d’autres développeurs et IPP pour connecter au réseau des projets de cette taille à l’avenir », se réjouit Soventix.
Le projet de centrale solaire géante a été développé pour le programme sud-africain d’achat d’électricité aux producteurs indépendants d’EnR (REIPPP) du ministère des ressources minérales et de l’énergie. Pour des raisons opérationnelles, l’installation géante a été découpée en trois portions. En juillet 2022, les droits de la première phase du projet ont été vendus à l’opérateur sud-africain Solar Africa, qui devrait à son tour soit revendre le projet finalisé, soit générer des certificats d’électricité vertes pour les entreprises portant sur sa production photovoltaïque.
Soventix, de son côté, poursuit le développement des phases 2 et 2 du projet qui devra atteindre 1 GW à terme. La société a également signifié développer des tests agrivoltaïques au cours des différentes phases afin de recueillir des données.
La centrale De Aar repose sur une technologie de trackers solaires à axe unique. L’entreprise entend évaluer les opportunités de couplage avec l’élevage de mouton, qu’elle a identifié comme l’activité agricole la plus répandue dans la région.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire