Jean-Jacques Laurent, des enduits vers la lumière solaire avec la création de Solarem - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Jean-Jacques Laurent, des enduits vers la lumière solaire avec la création de Solarem

Les Vendéens connaissent bien Jean-Jacques Laurent, l’ancien dirigeant de PRB, une société emblématique du département spécialiste français des enduits et des revêtements de mur qu’il a piloté de 2003 à 2023 (la société à été revendue en 2022). Une success-story et une expérience exceptionnelle mise à profit désormais dans un tout autre domaine : l’éclairage solaire via la société Solarem. Une nouvelle aventure entrepreneuriale !
Jean-Jacques Laurent et sa fille, Cécilia Segarra, se lancent dans cette nouvelle aventure, dans le but de développer les technologies solaires dans le secteur de l’éclairage extérieur. L’objectif est clair : industrialiser rapidement la production de ces nouvelles solutions de pointe pour accompagner les collectivités et les entreprises dans la transition énergétique avec Solarem.
Une solution simple pour sécuriser les zones non éclairées
Avec Solarem, il concrétise un projet en collaboration avec Denis Grit, actuel président de Solarem. Tous les deux ont été très marqués par un fait divers local il y a quelques années : l’accident d’une jeune fille, percutée par un véhicule en attendant son car pour se rendre à l’école. Denis Grit se rend compte que les abris-bus (ou aubettes) sont très rarement éclairés dans les zones rurales. Il décide de trouver une solution autonome pour réduire les risques dans ce type de situation. Il teste alors de nouvelles technologies.
Les dispositifs solaires apparaissent extrêmement efficaces, bien loin de l’image qu’on se fait de l’éclairage solaire, souvent décrit comme “bas de gamme” ou encore “jetable” dans l’inconscient collectif. Jean-Jacques Laurent soutient cette démarche et souhaite maintenant accompagner le développement et la croissance de l’entreprise créée cette année, en juillet 2023.
Une gamme complète de produits solaires qui répond à tous les usages
Solarem est un des rares acteur de l’éclairage à disposer d’une large gamme de solutions d’éclairage autonome solaire : Candélabre, Lampadaire, borne et applique solaire. Le solaire dispose d’un avantage de taille : il n’y a pas besoin de mettre en place un câblage et des tranchées sur des centaines de mètres ou de kilomètres. Son implantation peut se faire dans des délais très courts. Accélérer la transition écologique à 360° grâce à un éclairage “nouvelle génération”, telle est l’objectif de Solarem. Permettre à toutes les collectivités & entreprises d’avoir une réponse concrète aux défis qui constituent le “RSE” de cette jeune pousse :

Respect de l’environnement : éclairer juste, préserver la faune et la flore de la pollution lumineuse ;
Sécurité : continuer d’éclairer les zones stratégiques malgré l’extinction de la plupart des lampadaires la nuit pour sécuriser les passages piétons, parkings ou autres secteurs sensibles ;
Économie : faire des économies d’énergie en utilisant le soleil, une énergie “gratuite” et durable.

Une usine en Vendée en 2025
Le projet Solarem a démarré aux Lucs-sur-Boulogne, en Vendée. L’entreprise récemment créée a déjà recruté 4 nouveaux collaborateurs, rien qu’au mois de septembre. L’entreprise prévoit d’ouvrir en 2025 une nouvelle usine de pointe à Talmont Saint-Hilaire, en Vendée également. Jean-Jacques Laurent et une partie de son équipe ont d’ailleurs pu échanger récemment avec Yann Le Brun, sous-préfet, secrétaire général adjoint de la préfecture de la Vendée et en charge de la mission France 2030, qui a rendu visite à Solarem, connaissant la volonté de l’entreprise de devenir un acteur majeur de l’éclairage solaire. Depuis 2018, les solutions d’éclairage solaire sont en R&D et en test continu.
À l’heure de l’accélération du réchauffement climatique, de la raréfaction des ressources et de la hausse des prix de l’énergie, les acteurs publics et privés accélèrent la transition des espaces publics vers toujours plus de durabilité. Un poste stratégique est notamment devenu prioritaire : l’éclairage public. Selon Enedis, il est responsable de 40 % de la consommation d’électricité annuelle des communes françaises. Or, aujourd’hui, entre l’augmentation du prix de l’électricité et le risque de coupures lors des pics de surconsommation, il y a urgence à proposer des alternatives ultra-fiables et adaptées à ces enjeux. Depuis 2021, des candélabres ont pu être installés et produits en série pour installer et tester plus de 200 lampadaires en conditions réelles.

Le salon des Maires comme rampe de lancement en novembre
Toute l’équipe Solarem sera présente au salon des Maires, du 21 au 23 novembre prochain à Paris, Porte de Versailles (Pavillon 3, stand n°59). L’équipe souhaite suivre la dynamique de création de l’entreprise pour lancer en masse la commercialisation des solutions d’éclairage solaire en se servant de l’événement comme une rampe de lancement et un moment de connexion avec les maires et les élus de nos territoires. “J’invite ceux qui souhaitent faire évoluer leur regard sur l’éclairage autonome à venir nous rencontrer au Salon des Maires” assure Jean-Jacques Laurent, co-fondateur de Solarem

    

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire