Heliup lève des fonds pour investir dans une ligne de production de panneaux solaires légers en France - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Heliup lève des fonds pour investir dans une ligne de production de panneaux solaires légers en France

Cet apport de fonds de 10 millions d’euros permettra à la start-up issue du CEA de financer l’installation d’une ligne de production de ses panneaux Stykon avec une capacité initiale de 500 000 m²/an, soit 100 MWc/an, opérationnelle courant 2024.Comme annoncé dans pv magazine France en juin dernier, Heliup, spin-off du CEA à l’origine de la création du panneau photovoltaïque ultra-léger Stykon, était en pleine levée de fonds. Celle-ci est désormais achevée, grâce au soutien du conseil financier Starquest Capital, accompagné de EIT InnoEnergy, de BNP Paribas Développement et du groupe immobilier Idec. Heliup a également été soutenue par BPIFrance, le plan d’investissement France 2030 et plusieurs établissements bancaires qui ont complété le financement d’un montant total de 10 millions d’euros.
Cette somme permettra à la start-up basée au Bourget-du-Lac d’investir dans une ligne de production de panneaux solaires légers en France et d’accélérer son développement commercial. La ligne industrielle, d’une capacité initiale de 500 000 m²/an, soit 100 MWc/an, sera opérationnelle courant 2024. Son objectif est de répondre à la forte demande de la solarisation des toitures plates des bâtiments tertiaires, dont la charpente ne peut pas supporter le poids des panneaux cadrés classiques et qui ne sont pas couvertes par une assurance décennale étanchéité. C’est désormais chose possible avec les modules fins Stykon, qui grâce à leur verre mince atteignent un poids plume de 5 kg/m2. Selon l’entreprise, leur association à un système d’intégration spécifique permet une réduction du poids de la centrale solaire de plus de 60% avec un gain significatif sur la durée et le coût d’installation.
Une deuxième levée de fonds et un développement international en projet
« Chez Starquest, nous recherchions depuis longtemps une technologie nous permettant de prendre pied dans le secteur du photovoltaïque. Nous l’avons trouvé avec Heliup qui répond à un besoin très mal couvert par le marché : un panneau ultra léger avec une résistance et une performance équivalente à un panneau traditionnel. C’est une véritable rupture dans un marché représentant plusieurs centaines de millions de m2 de toitures mais aujourd’hui non adressées faute de solutions économiquement viables », ont déclaré Emmanuel Gaudé, directeur général de Starquest, et Alix De Barjac, associée. Gérant plus de 300 M€, Starquest participe avec son fonds article 9 SFDR Starquest Protect à des séries A et B avec des apports en capital de 3 à 15 M€.
De son côté, le groupe immobilier Idec, déjà actionnaire de la gigafactory Holosolis, poursuit l’intégration des solutions photovoltaïques dans son offre de bâtiments : « En complément d’une application sur nos constructions neuves, nous pouvons également capitaliser sur les bâtiments existants et proposer à nos clients historiques l’installation de centrales solaires sans nécessiter d’importantes transformations structurelles de leurs projets », a assuré Patrice Lafargue, président et fondateur du groupe qui construit environ 700 000 m² chaque année.
Comme indiqué à pv magazine France, dans un second temps, Heliup prévoit déjà une deuxième levée de fonds dans deux ans environ, afin de faire passer sa capacité de production annuelle à 200 ou 300 MW. Dans le même temps, la société ambitionne d’initier des projets en Europe, avec l’ambition d’exporter ses solutions au-delà des frontières françaises dans les années à venir.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire