Grâce à ses actifs renouvelables, Sorégies propose une électricité 6 % inférieure au TRVE - PV SOLAIRE ÉNERGIE

Grâce à ses actifs renouvelables, Sorégies propose une électricité 6 % inférieure au TRVE

Le producteur-fournisseur s’appuie sur plusieurs de ses parcs photovoltaïques, éoliens et hydroélectrique, ce qui lui permet de répondre aux contraintes de consommation saisonnière et d’assurer un approvisionnement en électricité verte tout au long de l’année.Le fournisseur d’énergie Sorégies, basé dans la Vienne, poursuit sa stratégie de circuit court de l’électricité avec une nouvelle offre plus locale baptisée Sorégies 100% Poitou’Vert. Grâce à sa présence sur toute la chaîne de valeur, l’entreprise propose à ses clients un prix se situant, au moment de son lancement, à 6 % en dessous du Tarif Réglementé de Vente de l’Électricité (TRVE). Pour cela, le producteur-fournisseur s’appuie sur cinq de ses parcs d’énergie renouvelable dans les départements de la Vienne et du Lot-et-Garonne : les parcs photovoltaïques de l’Arena Futuroscope à Chasseneuil-du-Poitou et Montmorillon, les parcs éoliens de Mont-Joubert en pays Civraisien et de Lusignan et le parc hydroélectrique de Fumel. « Ces sources en énergie diversifiées permettent de répondre aux contraintes de consommation saisonnière et d’assurer un approvisionnement en électricité verte tout au long de l’année », assure l’entreprise.
Sorégies, qui a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 1,5 milliard d’euros, compte un portefeuille de 257 centrales de production d’électricité éolienne, photovoltaïque et hydroélectrique réparties dans tout l’hexagone, pour une production totale de 502 GWh en 2022. La société a récemment inauguré la centrale solaire « Soleil de la Viouze » de 5,6 MWc sur la communauté de communes Combrailles, Sioule et Morge, également coactionnaire de la société de projet. Le parc de six hectares, sur lequel sont installés 10 233 panneaux photovoltaïques bifaciaux, aura une production d’environ 6,6 GWh d’énergie par an. La mise en service de cette centrale répond à un axe prioritaire du Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) porté par la communauté de communes dans le cadre de sa politique de transition écologique. Le projet a nécessité un investissement de 4,4 millions d’euros.

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaires.
Ajouter un commentaire